/entertainment
Navigation

Un marathon d’histoire

MRT-RUN-SPO-OASIS-INTERNATIONAL-MARATHON-DE-MONTREAL---DAY-2
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Dans le monde de la course à pied, l’épreuve du marathon est emblématique. Même si de plus en plus de coureurs tentent cette course chaque année, la réussir demeure exceptionnel... Ne serait-ce que pour l’entraînement menant à la finalité. À l’aube de notre marathon, celui de Québec qui se tient aujourd’hui même, le 13 octobre, parlons-en !

Le marathon est une épreuve de course sur route d’une distance théorique de 42,195 kilomètres. C’est en 1896, aux Jeux olympiques d’Athènes, qu’il a été mis sur route la première fois.

Ce serait l’idée d’un Français, Michel Bréal, qui voulait honorer un messager grec ayant parcouru la distance de 40 km entre Marathon et Athènes pour annoncer la victoire contre les Perses en l’an 490 av. J.-C.

Avec ses trois décimales, disons que l’épreuve s’est précisée depuis ! En 1908, pour les Jeux olympiques de Londres, la distance de 26 miles précisément devait être courue, jusqu’à ce que la famille royale décide de voir l’évènement d’un peu plus près en exigeant un détour.

De là ont été ajoutés 385 yards pour satisfaire la royauté... et le marathon a maintenant 26 miles et 385 yards, soit 42,195 kilomètres !

Ses records

Comme le marathon est couru par plusieurs athlètes à travers le monde chaque année, les records s’enregistrent. En voici quelques-uns à noter (merci, Wikipédia) :

► Le record du monde sur la distance a été établi à Berlin le 16 septembre 2018 par le Kényan Eliud Kipchoge (2 h 1 min 39 s). Impressionnant, le grand Kipchoge a brisé son propre record ce samedi 12 octobre 2019 en réalisant le marathon en 1 h 59 min 40 s, à moins de 3 minutes par kilomètre. 
 
► C’est à Londres le 13 avril 2003 que Paula Radcliffe a amélioré son propre record féminin avec un temps de 2 h 15 min 25 s.
 
► L’Italien Andrea Cionna détient le record du monde pour un marathonien aveugle (2 h 31 min 59 s) et le Sud-Africain Ernst van Dyk détient le record pour un athlète en fauteuil roulant (1 h 18 min 27 s).
 
► Le 16 octobre 2011, à l’âge de 100 ans, le Britannique Fauja Singh a réussi cette course à Toronto en 8 h 25 min 16 s.
 
► À Londres en 2015, Spider-Man, personnifié par le Néo-Zélandais Paul Martelletti, bat le record du monde du marathon pour un coureur déguisé.
 
► Le Japonais Yuki Kawauchi, vainqueur notamment du marathon de Boston 2018, a été honoré par le célèbre Livre Guinness des records pour avoir couru 78 marathons sous la barre des 2 h 20 min.
 
Il ne faut jamais oublier qu’au-delà de toutes ces magnifiques performances, il y a l’atteinte d’un objectif qu’un individu s’est fixé en travaillant fort pour l’atteindre. À chacun son record !

Se qualifier pour participer

Certains marathons sont participatifs alors que d’autres exigent un temps de qualification défini en fonction du sexe et de l’âge pour pouvoir s’y inscrire.

C’est notamment le cas de celui de Boston qui est très convoité par les coureurs québécois.

Généralement, le temps exigé doit avoir été réalisé dans les 18 mois précédant l’évènement.

Il faut rester vigilant, car il existe une liste d’évènements reconnus pour pouvoir enregistrer son temps de qualification et, dépendamment du nombre de demandes, le temps minimal requis pour l’inscription peut être revu à la baisse.

Vous lisez cette chronique quelque part avant 11 h ce dimanche 13 octobre ? Allez vite encourager nos coureurs sur le magnifique parcours que propose notre ville de Québec.

Le pow de départ est attendu à 8 h !