/finance
Navigation

Maisons plus chères que leur évaluation: un phénomène nettement moins fréquent dans la région de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Des maisons qui se vendent beaucoup plus cher que leur évaluation municipale sont moins nombreuses dans la région de Québec. Certains secteurs semblent toutefois plus favorisés que d’autres.

«Disons que le portrait est plus nuancé à Québec. Les prix des maisons n’ont pas connu la même ascension qu’à Montréal ces dernières années», explique l’économiste Estelle Filiatrault-Bégin de la firme JLR.

Les données fournies par JLR démontrent que certains secteurs, dont Lac-Beauport, Lac Saint-Joseph et Saint-Augustin observaient des différences de prix notables entre le prix de vente et la valeur du rôle foncier.

À Lac-Beauport, dans le segment des maisons unifamiliales de 700 000 $ et plus, on a pu observer des écarts de plus de 10 % entre le prix médian des ventes et le rôle foncier médian. Sur 24 transactions observées entre 2016 et 2018, les maisons de cette catégorie de prix ont été vendues 125 000$ plus cher que le rôle foncier médian (1,147 million $ versus 1,022 million $).

À Lac Saint-Joseph aussi, les chiffres semblent favoriser les propriétaires de grandes résidences (700 000 $ et plus) alors que l’écart entre le prix médian de vente et le rôle foncier médian a été de 85 000 $ entre 2016 et 2018 (1,050 M$ versus 965 000 $).

À Québec, dans les maisons de 700 000 $ et plus, sur les 146 transactions recensées entre 2016 et 2018, on a noté une différence de 45 000 $ entre le prix médian de vente et le rôle foncier médian (850 000 $ versus 805 000 $).

Des exceptions

Sur le terrain, il y a toutefois des exceptions, a pu constater Le Journal.

Dans le secteur très recherché de Sillery, une résidence située sur l’avenue James-Lemoine est actuellement offerte sur le marché à 3,295 millions $ alors qu’elle est évaluée à 2,1 millions $ (écart de 1,195 million $).

Toujours à Sillery, une majestueuse résidence de 23 pièces, dont 5 salles de bain, avec vue sur le fleuve, située sur l’avenue De Laune se vend 2,998 millions $ alors que son rôle foncier est de 1,575 million $ (écart de 1,423 million $).


► Secteur Sillery (Québec)

Photo Pascal Huot

 

  • Prix demandé : 2,998 M $
  • Évaluation municipale : 1,575 M$
  • Écart : 90 %

► Secteur Sillery (Québec)

Photo Pascal Huot

 

  • Prix demandé : 3,295 M$
  • Évaluation municipale : 2,1 M$
  • Écart : 57 %

► Quartier Mille carré doré (Montréal)

Photo Martin Alarie

 

  • Prix demandé : 5,99 M$
  • Évaluation municipale : 2,19 M$
  • Écart : 174 %

► Île-Bizard

Photo Martin Alarie

 

  • Prix demandé : 5,9 M$
  • Évaluation municipale : 2,38 M$
  • Écart : 148 %