/finance/business
Navigation

Nemaska Lithium n’est pas à vendre

Coup d'oeil sur cet article

Le grand patron de la minière Nemaska Lithium, Guy Bourassa, est catégorique : l’entreprise n’est pas à vendre et elle ne l’a jamais été.

«La compagnie n’est pas à vendre. De toutes les discussions que nous avons eues avec nos conseillers depuis février dernier, ce scénario n’a jamais été sur la table», a tenu à préciser le grand patron de Nemaska Lithium lors d’une conférence récente avec les analystes.

Nemaska cherche toujours à boucler le financement de 375 millions $ pour terminer les travaux de construction de sa mine de lithium à Whabouchi, dans le nord du Québec, et de son usine de transformation à Shawinigan. Le coût du projet, qui devait s’élever à 1,1 milliard $, avoisine maintenant 1,5 G$.

Malgré d’importants problèmes de liquidités, Nemaska dit avoir les ressources nécessaires pour encore plusieurs mois. La minière de Québec dit détenir des capacités de financement de 138 M$ dans ses coffres.

Discussions avec Pallinghurst

La direction de Nemaska s’est donnée jusqu’à la fin décembre pour s’entendre avec le fonds européen Pallinghurst qui souhaite investir 600 M$ dans l’entreprise.

Le fonds Pallinghhurst dit ne pas avoir «l’intention d’acquérir éventuellement Nemaska Lithium», a fait valoir son patron, Arne Frandsen.

Pallinghurst dit être un investisseur de long terme et s’attend à ce que son placement dans Nemaska rapporte sur une période de 10 ans.

D’ici une entente avec Pallinghurst, Nemaska pourrait toutefois devoir renégocier les taux d’intérêt qu’elle verse à des investisseurs européens d’une créance obligataire de 350 M$ US.

La situation demeure critique pour Nemaska Lithium, qui avait réussi à lever plus d’un milliard $ alors que les prix du lithium étaient à un sommet sur les marchés internationaux. Or, les prix ont fortement diminué depuis.

Le cours de l’action de Nemaska Lithium a connu toute une dégringolade depuis son sommet, atteint le 30 décembre 2017, passant de 2,35 $ à 23 cents. Parmi les gros actionnaires de Nemaska Lithium, on compte Investissement Québec (130 millions $).