/sports/football/alouettes
Navigation

Les Alouettes ont le luxe de laisser des joueurs se reposer

Les Alouettes ont le luxe de laisser des joueurs se reposer
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Assurés de terminer au deuxième rang de la section Est avec encore trois matchs à disputer, les Alouettes de Montréal pourraient bien se servir de la situation pour accorder un peu de repos à quelques athlètes qui en ont besoin d’ici la fin de la saison. 

«Nous allons probablement en profiter pour faire jouer certains joueurs lors de ces matchs, mais je n’y vais pas en fonction de ceux qui auraient besoin de jouer, mais plutôt en fonction de ceux qui ont besoin de repos, a précisé l’entraîneur-chef des Alouettes, Khari Jones, mercredi, après l’entraînement de son équipe. Si on sent que quelqu’un a besoin d’une pause, on va se préparer en conséquence.» 

Plusieurs joueurs des Alouettes étaient justement absents de l’entraînement de mercredi, dont l’ailier défensif John Bowman et le joueur de ligne offensive Sean Jamieson. Ceux-ci ne sont toutefois pas blessés sérieusement. Ils font tout simplement partie de ces joueurs qui pourraient profiter d’un congé, ce vendredi face aux Argonauts de Toronto. 

Vernon Adams fils déterminé 

Jones n’a pas parlé directement du quart-arrière Vernon Adams fils, mais il est évidemment possible d’envisager que celui-ci soit aussi laissé de côté d'ici la fin de la saison s’il ne semble pas à 100% de sa forme physique ou mentale. Pas nécessairement pour permettre à Matthew Shiltz ou Antonio Pipkin de mettre les pieds sur le terrain, mais plutôt pour offrir un peu de répit à Adams fils. 

Victime de quatre interceptions dans la défaite de 35 à 24 subie face aux Blue Bombers samedi dernier à Winnipeg, Adams fils était à prendre avec des pincettes à l’entraînement. On le sent toutefois déterminé à bien faire face aux Argonauts au Stade Percival-Molson. 

«C’est très important pour moi d’avoir un bon départ contre Toronto, a-t-il dit. Je dois sortir avec conviction et réussir à envoyer le ballon aux gars. Il faut marquer des points et sortir de là avec la victoire.» 

La même mentalité 

Le discours du quart-arrière fait du sens, puisqu’il souhaite retrouver ses repères et sa confiance. Le fait demeure que les Alouettes (8-7), déjà qualifiés pour les éliminatoires, ne peuvent plus rattraper les Tiger-Cats de Hamilton (12-3) au sommet de la section. L’occasion est belle pour tenter des expériences, tout en se préparant pour les éliminatoires. 

«L’idée est de se remettre à jouer du football solide, comme nous l’avons fait pendant une bonne partie de la saison, a indiqué Jones. Peu importe l’adversaire, peu importe la composition de notre équipe, je veux voir de bons jeux. Je veux encore qu’on gagne les matchs, je veux qu’on garde la même mentalité.» 

«C’est cliché un peu de dire qu’on y va un match à la fois, mais c’est la façon de faire pour finir la saison de la bonne façon, a pour sa part noté le Québécois Kristian Matte, joueur de ligne offensive. On veut finir en force. On veut démontrer que nous sommes capables de jouer pendant 60 minutes, pas toujours avoir besoin de jeux superbes en fin de match [pour gagner]. On veut continuer de progresser à toutes les semaines et si on entre dans les éliminatoires comme ça, ça va nous donner de meilleures chances.» 

- Blessé à une main lors du dernier match contre les Blue Bombers, le joueur de ligne offensive Kennedy Estelle est tenu à l’écart du jeu cette semaine. Au contraire, le porteur de ballon William Stanback, qui était sur la touche à Winnipeg, doit effectuer un retour au jeu.