/sports/baseball/capitales
Navigation

Un saut dans la Ligue Frontier

Les Capitales évolueront dans un circuit de 14 équipes dès le printemps prochain

baseball Capitales Aigles
Photo Agence QMI, Simon Clark Les Capitales de Québec et les Aigles de Trois-Rivières auront de nouveaux adversaires la saison prochaine. Les deux équipes connaîtront les détails du calendrier régulier lundi prochain.

Coup d'oeil sur cet article

Après des années à patauger dans les eaux incertaines de la Ligue Can-Am, les Capitales de Québec plongent officiellement pour la saison à venir en Ligue Frontier. La fusion dans l’air depuis plusieurs mois est chose faite et résulte en un circuit de 14 équipes.

Des pourparlers entre les deux ligues avaient lieu depuis deux ans et l’annonce de mercredi, dans un hôtel du comté de Washington, en Pennsylvanie, fait désormais de la Ligue Frontier le plus gros circuit de baseball indépendant en Amérique du Nord.

« On jase de cette opportunité depuis des mois et je dirais même que, depuis une dizaine d’années dans la Can-Am, on cherchait comment améliorer le produit. 

On passe d’une ligue de six équipes à une autre de 14 marchés bien répandus qui ne nous laissent pas isolés dans notre coin. C’est vraiment ce qu’on souhaitait », s’est réjoui le président des Capitales, Michel Laplante, lors d’un entretien téléphonique.

Deux divisions... sans Ottawa

Les Capitales feront partie de la division Can-Am, en compagnie des Aigles de Trois-Rivières, des Jackals du New Jersey, des Miners de Sussex County et des Boulders de Rockland. Se joindront au peloton deux équipes actuelles de la Frontier, les Wild Things de Washington et les Crushers de Lake Erie.

La division Mid-Ouest regroupera quant à elle les Otters d’Evansville, le Freedom de Florence, les Grizzlies de Gateway, les Slammers de Joliet, les Boomers de Schaumburg, les Miners de Southern Illinois et les ThunderBolts de Windy City.

Ottawa est donc le marché laissé de côté parmi les équipes transfuges de la Can-Am, même si une adhésion future par voie d’expansion n’est pas écartée. Dès 2021, la Ligue Frontier souhaite élargir ses cadres pour éventuellement abriter une vingtaine de formations.

« Ottawa, c’est très décevant. Miles (Wolff, le propriétaire de l’équipe et commissaire de la Can-Am) a tout fait pour s’assurer que l’équipe reste, mais il n’y a toujours pas de bail avec la ville. Je continue de croire que c’est un marché bourré de potentiel, mais qui doit être opéré de la bonne façon. Les amateurs doivent montrer qu’ils sont derrière leur équipe », a réagi Laplante.

Que du positif

Aux yeux de l’homme à tout faire des Capitales, la fusion n’amène que du positif pour les Capitales et les 13 autres équipes concernées. Et ce, même s’il prévoit que son organisation devra débourser près de 50 000 $ de plus en frais de voyagement, puisque les équipes s’étendent de la côte Est du continent jusqu’au fleuve Mississippi. 

« Les coûts de transport vont augmenter, mais on offrira aux partisans un produit plus attrayant et on croit qu’ils seront encore plus nombreux au rendez-vous. Pour nous, c’était un oui automatique », a lancé Laplante.

Calendrier dévoilé lundi

En ce qui a trait au calendrier de 96 matchs qui s’étirera du 14 mai au 6 septembre, les détails seront dévoilés lundi. 

Il est déjà acquis que les Capitales disputeront leurs neuf premiers matchs sur la route et que les matchs à domicile seront plus nombreux en deuxième moitié de saison.