/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Les hommes qui n’aiment pas les «bitches»

Coup d'oeil sur cet article

C’est ce soir que Télé-Québec présente son documentaire au titre-choc : Bitch !.

Ce docu est une incursion dans la « manosphère », des sites sur internet où des hommes se regroupent pour dire le fond de leur pensée... sur les femmes.

Le hic, c’est que l’on y met dans le même panier des psychopathes qui foncent sur des femmes innocentes et des gars qui sont simplement critiques du féminisme.

Me semble pourtant qu’on ne doit pas faire d’amalgame quand on fait des documentaires ou des reportages objectifs...

UN TITRE RACOLEUR

Bitch ! est le premier documentaire télé du magazine L’actualité. Le journaliste Marc-André Sabourin a mené son enquête qui est publiée dans le numéro courant du magazine et qui alimente le documentaire diffusé ce soir.

On pourrait croire avec le titre Bitch ! qu’on ne parle que d’hommes qui considèrent toutes les femmes comme des salopes.

Or, on y voit quatre groupes : les « pickup artists » (qui donnent des conseils de drague) ; les MGTOW (Men Going Their Own Way, qui font leur vie sans les femmes) ; les masculinistes (qui critiquent les dérapages de certaines féministes)... et les incels (des célibataires involontaires), mouvement dont s’est inspiré le tueur au camion-bélier de Toronto.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Quel est le rapport entre un gars qui te dit comment cruiser (« closer une vente, c’est comme closer une fille ») et un fou furieux qui a un poster de Marc Lépine sur son mur ?

Quel est le lien entre un homme qui dit qu’on manque de ressources pour les hommes qui souffrent (décrochage scolaire, suicide, etc.) et Alek Minassian, qui a tué 10 personnes avec un camion-bélier à Toronto ?

La seule chose qu’ils ont en commun, c’est que :

1 – ce sont des hommes ;

2 – ils sont sur internet.

On mélange des hommes « qui ont des difficultés avec les femmes » et des hommes « qui ont la haine des femmes ». Dans une entrevue, le réalisateur Charles Gervais a même déclaré qu’il présentait dans son documentaire : « des Alek Minassian potentiels ».

Imaginez-vous un documentaire qui s’intitulerait Maudites folles, qui mettrait dans le même panier les filles qui font des tutos de maquillage et des féministes radicales qui affirment qu’il faut tuer les enfants mâles !

MACHINE À CLICS

Sur Twitter, Marc-André Sabourin a écrit : « J’ai passé cinq mois à explorer une partie du web où des hommes considèrent Marc Lépine comme un héros ».

À mon émission à Qub radio, j’ai confronté Sabourin à ce tweet qui laisse entendre que les hommes qu’il a interviewés sont des fans du meurtrier de Polytechnique. Il s’est défendu en me disant qu’en 2019, il fallait des tweets accrocheurs pour avoir l’attention des lecteurs.

Si je comprends bien, quand L’actualité se comporte en « pute à clics », c’est correct ? Quitte à associer à un meurtrier en série les hommes qui témoignent dans le documentaire ?

Bitch ! est quand même une plongée intéressante dans un côté glauque du web.

Dommage qu’on ne se soit pas juste concentré sur les crinqués dangereux et qu’on ait impliqué là-dedans des hommes qui ne sont ni des Marc Lépine ni des Alek Minassian.