/entertainment/tv
Navigation

Alerte Amber sous les projecteurs au MIPCOM de Cannes

Coup d'oeil sur cet article

Alerte Amber sonne jusqu’en Europe. La série québécoise figure au palmarès des fictions mondiales à surveiller au MIPCOM de Cannes.

La sélection a été dévoilée mercredi au grand rendez-­vous international des contenus télé, qui réunit chaque automne des joueurs importants du domaine. Écrit par Julie Hivon et réalisé par Stéphan Beaudoin, le thriller de 10 épisodes s’est taillé une place au sein du classement du bureau d’études The Wit.

La firme résume son intrigue au moyen des trois points suivants : « enfant disparu », « enfant autiste » et « secrets de famille ».

Fierté

Joint au téléphone à partir de Paris, Nicola Merola, le président de Pixcom, la boîte qui produit Alerte Amber en collaboration avec Québecor Contenu, n’a pas caché sa fierté devant cette sélection. D’autant plus qu’au cours des dernières années, deux autres séries de Pixcom ont obtenu une telle mention : Le monstre et Victor Lessard.

« Je suis vraiment content parce que The Wit récompense la télé audacieuse. Ça nous donne une belle visibilité à l’étranger. Ça montre qu’ils aiment ce qu’on fait au Québec. »

Avec Euphoria

Alerte Amber fait partie d’une sélection comprenant des fictions australienne (The Hunting), belge flamande (The Twelve), suédoise (Love Me), danoise (ADN) et britannique (A Confession). Du côté des États-Unis, c’est Euphoria, une excellente offre du réseau HBO, qui a été retenue.

Au Québec, Alerte Amber rallie en moyenne 1 500 000 téléspectateurs chaque lundi soir à TVA, selon les données confirmées de Numéris. Portée par d’impressionnantes prestations d’Elijah Patrice-Beaudelot et Lévi Doré, qui incarnent les deux frères au centre de l’action, la série réussit également à raviver notre intérêt semaine après semaine à coup de rebondissements bien orchestrés.

« Tout ça, c’est grâce à Julie Hivon, indique Nicola Merola. C’est sa première vraie série. C’est une auteure extraordinaire. »