/news/elections
Navigation

Chaude lutte à prévoir au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Coup d'oeil sur cet article

La montée du Bloc québécois dans les intentions de vote au Québec, confirmée par un sondage Léger-TVA publié jeudi, pourrait bien mener à des luttes à trois dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Les bloquistes sont en avance dans l’Est-du-Québec, région qui couvre le Saguenay–Lac-Saint-Jean, avec 32 % d’appui. Les libéraux sont tout près avec 29 %, suivis des conservateurs qui récoltent 24 % des intentions de vote.

Le sondeur Jean-Marc Léger confirme que des luttes chaudement disputées sont à prévoir, mais l’issue de celles-ci est difficile à anticiper avec la volatilité de l’électorat.

«Chaque vote compte dans une lutte à trois parce qu’un candidat peut gagner avec 35 % des voix», a-t-il signalé en entrevue sur les ondes de TVA.

Pour l’heure, la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean est tapissée des couleurs de diverses formations politiques. La députée sortante de Jonquière, Karine Trudel, fait par exemple partie du Nouveau Parti démocratique, tandis que Richard Martel, dans Chicoutimi–Le Fjord, représente le Parti conservateur. Dans la circonscription de Lac-Saint-Jean, c’est le libéral Richard Hébert qui cherche à regagner son siège.

Le chef bloquiste Yves François Blanchet, qui espère faire des gains au scrutin de lundi, a l’intention de continuer à marteler son message de soutien aux régions.

«On ne peut pas déterminer comment le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie, le Saguenay–Lac-Saint-Jean ou l’Abitibi vont se comporter à partir de ce sondage [...]. Par contre, ça ne changera pas notre message et notre engagement envers les régions, que ce soit pour la forêt, pour la gestion de l’offre, pour l’industrie minière, pour les pêches», a-t-il énuméré en entrevue avec l’Agence QMI.

Quant au NPD, il ne recueille que 9 % des intentions de vote dans l’Est-du-Québec.

Malgré cela, la candidate du NPD dans Jonquière Karine Trudel dit ne pas se sentir en danger.

«Ce n’est pas ce que je perçois sur le terrain, a confié celle-ci à TVA Nouvelles. Les gens me disent qu’ils sont fiers de mon travail, de la représentation que j’ai faite dans les dernières années.»

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean ne sera pas le seul terreau fertile aux luttes à trois, a par ailleurs souligné M. Léger jeudi. D’autres batailles de ce genre pourraient très bien avoir lieu dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, d’autres régions qui font partie de l’Est-du-Québec.

Dans l’ensemble de la province, le Bloc québécois est au coude-à-coude avec les libéraux de Justin Trudeau, tous deux cumulant 31 % d’appui.

- Avec Andréanne Larouche, TVA Nouvelles