/entertainment/tv
Navigation

«Maman, j’ai fait cuire notre animal»

Une téléréalité britannique propose de dévorer un animal domestique...

Dans un épisode de Meat The Family, une famille doit s’occuper d’un cochon pendant trois semaines, puis est confrontée au dilemme suivant : devenir végétarienne ou abattre, cuisiner et manger son nouvel animal de compagnie.
Photo courtoisie, Channel 4/Red Arrow Studios International Dans un épisode de Meat The Family, une famille doit s’occuper d’un cochon pendant trois semaines, puis est confrontée au dilemme suivant : devenir végétarienne ou abattre, cuisiner et manger son nouvel animal de compagnie.

Coup d'oeil sur cet article

Qualifiée de « sadique », une nouvelle téléréalité britannique pousse ses participants à manger leur animal domestique.

Originaire du Royaume-Uni, Meat The Family (un jeu de mots avec meat/viande et meet/rencontrer) place des familles devant un dilemme cruel : devenez végétarien ou nous tuons votre animal de compagnie.

Dans cette nouvelle émission de Channel 4, présentée en grande pompe au MIPCOM de Cannes, on met au défi une famille de carnivores de s’occuper d’une bête pendant trois semaines, histoire de donner le temps aux enfants de tisser des liens avec cette dernière. Une fois cette période terminée, on demande aux candidats d’envoyer l’animal à l’abattoir, pour ensuite le cuisiner et éventuellement le manger... sauf s’ils s’engagent à réduire à néant leur consommation de viande.

« La question qu’ils posent, c’est : comment pouvez-vous cajoler votre chien alors que vous mettez un autre animal au four ? » a résumé Virginia Mouseler, la présidente du bureau d’études The Wit, durant sa présentation des nouveaux formats internationaux à surveiller.

Transgressif

Les premiers épisodes de Meat The Family impliquent un agneau, un cochon, un veau et une poule. Fait à signaler, on confie aux familles l’animal qui « finit le plus souvent dans leur assiette ». De cette façon, la décision ultime est encore plus déchirante.

Il s’agit du format le plus « transgressif » de 2019, souligne Virginia Mouseler. « Ce n’est plus le sexe et les drogues. La viande est en train de devenir le prochain tabou », a ajouté l’analyste télé.

Diffusée sur YouTube, la bande-annonce­­­ de deux minutes promet une « expérience sociale chaleureuse et vivifiante ». Le tout, pendant qu’on montre des enfants qui fondent en larmes au moment de prendre la décision de tuer ou non celui qui partage désormais leur quotidien.

« Venez découvrir ce qui arrive quand votre souper devient votre animal de compagnie », souligne une voix hors champ.

Bien qu’elle doive prendre l’antenne de Channel 4 en 2020, Meat The Family défraie déjà la chronique en Angleterre, comme en témoignent les papiers parus dans The Daily Mail, The Guardian et The Independant.