/news/green
Navigation

[PHOTOS] Vents forts: plus de 52 000 clients privés d’électricité dans la grande région de Québec

[PHOTOS] Vents forts: plus de 52 000 clients privés d’électricité dans la grande région de Québec
PHOTO AGENCE QMI, GUY MARTEL

Coup d'oeil sur cet article

Pendant qu’il neigeait dans la réserve faunique des Laurentides, jeudi, la région de Québec était assaillie par des vents puissants qui ont plongé dans le noir des dizaines de milliers de foyers et ont causé de multiples perturbations sur les routes.  

La météo s’est déchaînée partout dans le sud et l’est de la province, et les conséquences ont été nombreuses dans la région de Québec, où une rafale impressionnante de 122 km/h a même été enregistrée en début d’après-midi sur la pointe est de l’île d’Orléans, située dans un couloir naturellement très exposé au vent.     

[PHOTOS] Vents forts: plus de 52 000 clients privés d’électricité dans la grande région de Québec
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Au plus fort des interruptions, plus de 52 000 clients d’Hydro-Québec étaient privés d’électricité dans la Capitale-Nationale et dans Chaudière-Appalaches, et près de 140 000 à l’échelle de la province. À 17h, il y avait toujours 37 546 abonnés sans courant sur la rive nord du fleuve et 14 910 autres clients de l’autre côté des ponts. En milieu d'après-midi, la situation semblait s'améliorer mais c'est plutôt le contraire qui s'est produit.   

«Près de 600 monteurs sont mobilisés [dans la province] et nous suivons la situation de près. Nous prévoyons que la majorité des clients touchés retrouveront le service d'électricité d'ici la fin de la journée. Pour les régions où il y a plus de bris ou pour les habitations plus isolées, le rétablissement pourrait aller à vendredi», a indiqué Hydro-Québec sur son site web.     

[PHOTOS] Vents forts: plus de 52 000 clients privés d’électricité dans la grande région de Québec
PHOTO AGENCE QMI, GUY MARTEL

Une majorité des pannes sont causées par de la végétation en contact avec le réseau électrique. À Québec, l’école Marguerite-Bourgeoys a dû être fermée à la demande de la police. L’école secondaire Jean-de-Brébeuf et le Centre de formation professionnelle de Limoilou, entre autres, ont aussi suspendu les cours.     

[PHOTOS] Vents forts: plus de 52 000 clients privés d’électricité dans la grande région de Québec
PHOTO AGENCE QMI, GUY MARTEL

De son côté, la Comission scolaire des Premières-Seigneuries a annoncé que, bien que quelques écoles aient subi des pannes, les cours étaient maintenus pour l’après-midi.     

Dégâts et accidents  

Globalement, la région de Québec a reçu des vents soutenus d’environ 40 km/h et des rafales de 75 km/h, sauf dans les secteurs près du fleuve, où les rafales ont pu atteindre 90 km/h. Les vents devaient faiblir en seconde moitié d’après-midi.     

L’arrondissement de Beauport a particulièrement écopé, une rafale de 89 km/h y ayant été enregistrée, selon Environnement Canada. Sur l’avenue Socrate, un arbre mature a carrément été déraciné devant une résidence. «Une chance, ça n’a blessé personne, puis il n’y a aucun dommage matériel», a souligné la citoyenne Paule Laflamme, qui a fait parvenir des photos au Journal.     

Des branches d’arbre sont tombées sur des véhicules et des fils électriques, certaines prenant feu, des panneaux de signalisation et des cônes ont entravé la circulation, des parties de toitures se sont envolées... «Le service incendie [a été] fortement sollicité», a reconnu Bill Noonan, porte-parole au Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ).     

[PHOTOS] Vents forts: plus de 52 000 clients privés d’électricité dans la grande région de Québec
PHOTO AGENCE QMI, GUY MARTEL

À 13h, le SPCIQ comptait 42 appels pour des structures dangereuses, 51 pour des dangers électriques et cinq accidents de la route sans conséquences graves. Sur le boulevard René-Lévesque, à l’intersection de l’avenue Holland, trois véhicules se sont percutés: selon un témoin, les feux de circulation ne fonctionnaient pas.     

«C’est une tempête qui est vigoureuse, chargée en humidité. Ce n’est pas Québec qui aura, probablement, les plus grandes accumulations [de pluie]. Montréal a eu beaucoup, beaucoup d’eau [plus de 60 mm en mi-journée», a commenté Simon Legault, météorologue à Environnement Canada.     

Plus au nord, la réserve faunique des Laurentides a connu sa première chute de neige significative de la saison. Environnement Canada a annoncé une possibilité de près de 15 centimètres en secteur montagneux, bien que les caméras de surveillance de la route 175 aient au plus montré un tapis blanc.     

Patience  

Les automobilistes ont dû être patients dans plusieurs secteurs. Pendant de longues minutes, en matinée, une voie a été retranchée sur le pont Pierre-Laporte, en direction nord, le temps de sécuriser un chantier où des morceaux de contreplaqué menaçaient de tomber.     

[PHOTOS] Vents forts: plus de 52 000 clients privés d’électricité dans la grande région de Québec
Photo Agence QMI, Marc Vallières

  

Plus tôt, le pont de l’Île-d’Orléans a dû être complètement fermé pendant une vingtaine de minutes après qu'une roulotte de chantier traînée par un véhicule se fut renversée au milieu de la chaussée vers 10h45.     

En matinée, le ministère des Transports (MTQ) évaluait la possibilité de faire transiter les véhicules lourds uniquement par convois sur le pont de l’Île-d’Orléans, en raison des fortes bourrasques.     

La tempête se déplaçant vers l’est, on appréhendait des débordements côtiers, des pluies abondantes et des vents forts en après-midi et en soirée près du fleuve Saint-Laurent, en Gaspésie, au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord.