/sports/fighting
Navigation

Butler croit en ses chances

Le Québécois se battra en championnat du monde le 23 décembre au Japon

Butler croit en ses chances
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

PHILADELPHIE | Steven Butler aura l’occasion de finir l’année en faisant beaucoup de bruit alors qu’il se battra dans un combat de championnat du monde, le 23 décembre, au Japon. Pour l’occasion, il croisera le fer avec le champion WBA des poids moyens Ryota Murata.

Le tout a été officialisé au cours des derniers jours lors d’une conférence de presse à Tokyo. D’ailleurs, Butler (28-1-1, 24 K.-O.) et son promoteur Camille Estephan ont fait le voyage pour l’occasion.

« J’ai vécu ce premier contact avec le Japon de façon naturelle, a souligné celui qu’on surnomme “Bang Bang” lors d’un entretien téléphonique avec le Journal de Montréal. On s’est présentés là comme si on était des champions.

On avait la même mentalité que si on allait disputer un combat. Je crois que j’ai remporté le premier round. C’est 1-0 pour nous. »

Au cours de son périple de deux jours en sol nippon, Estephan et lui ont fait du repérage en prévision de leur prochaine visite.

« On va demeurer au même hôtel où nous sommes restés cette semaine, a expliqué Butler. On a également choisi le gymnase où nous ferons nos entraînements.

Il est aussi prévu qu’on amène un partenaire d’entraînement avec nous pour l’occasion. On a aussi vu l’endroit où aurait lieu mon combat. Nos points de repère sont déjà bien établis. »

Bien sûr, Butler devra composer avec le décalage horaire de 13 heures entre le Québec et Tokyo. Selon le plan établi, le Québécois quittera Montréal 18 jours avant le duel pour s’assurer d’être au sommet de son art.

Une grosse commande

Butler croit en ses chances de devenir champion du monde. Une victoire contre Murata (15-2, 12 K.-O.) n’est pas un objectif farfelu pour lui. D’ailleurs, il a eu l’occasion de croiser le regard de son prochain adversaire lors de la conférence de presse.

« C’est un gentleman et je respecte ce qu’il a accompli, a mentionné Butler au sujet du médaillé d’or aux Jeux de Londres. Toutefois, j’ai bon espoir de pouvoir le battre. Je ne vois pas mon âge (24 ans) comme une faiblesse. Je vois cela comme un élément de ma destinée. Ce sont les sacrifices que j’ai faits qui m’ont amené là. »

Murata n’est pas invincible. Il a été vaincu par Hassan N’Dam et Rob Brant au cours des dernières années. Cependant, son niveau de boxe est très élevé. Son direct du droit et son crochet de gauche sont ses deux coups de prédilection.

« Je sais qu’il aime bien lancer ces deux coups au corps, a indiqué Butler. Ça peut être traître. On va se préparer en fonction de pouvoir encaisser ces coups. Je sais que ce sera un combat difficile. »


► Le promoteur Camille Estephan a également annoncé qu’Artem Oganesyan (10-0, 8 K.-O.) aura un nouvel adversaire lors de la finale d’un gala présentée à Québec, vendredi prochain. Il affrontera maintenant l’Argentin Jose Carlos Paz (23-10-1, 13 K.-O.) au lieu du Russe Konstantin Ponomarev.