/news/elections
Navigation

Financement du tramway: les candidats conservateurs de Québec se veulent rassurants

Financement du tramway: les candidats conservateurs de Québec se veulent rassurants
Photo d'archives, Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la sortie publique de la mairesse de Montréal qui a menacé de reprendre les 800 millions $ cédés à Québec pour le financement du réseau structurant, les conservateurs de Québec se sont faits rassurants quant au maintien les investissements en infrastructures.

«Lisez notre programme. C’est écrit noir sur blanc à la page 98 que les investissements annoncés par le gouvernement actuel seront honorés et respectés. Quand on donne notre parole, on la tient»,  a assuré le député conservateur sortant Gérard Deltell, vendredi matin, en point de presse.

À plusieurs reprises, ce dernier a répété que la mairesse de Montréal n’a aucune raison de s’inquiéter. Cela dit, «on peut comprendre Mme Plante et tous les autres acteurs au Québec d’être suspects par rapport aux politiciens fédéraux tellement ils ont été trompés et floués pendant quatre ans par le Parti libéral», a-t-il glissé.

La seule nuance notable apportée par M. Deltell est que les engagements financiers des conservateurs sont faits sur une période de 15 ans et non pas sur 12 ans comme l’ont fait les libéraux. Mais ce laps de temps différent ne change rien au fond du dossier, a-t-il juré.

Confiants de faire des gains à Québec

De façon plus générale, les conservateurs de la région se sont montrés extrêmement confiants de faire des gains à Québec. «Nous avions cinq députés (à Québec). Nous serons sept députés (après le scrutin du lundi 21 octobre)», a martelé Gérard Deltell.

Par ailleurs, les conservateurs ont dressé un sombre bilan des quatre dernières années libérales en affirmant que Justin Trudeau «a laissé tomber les Québécois». Pierre Paul-Hus, député conservateur sortant, s’est également attaqué au Bloc québécois en affirmant que ce parti ne se spécialise que «dans les chicanes».

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.