/news/green
Navigation

La consigne sera élargie aux bouteilles de vin et spiritueux, dit François Legault

Le gouvernement ne cédera pas aux lobbys, dit Legault

La consigne sera élargie aux bouteilles de vin et spiritueux, dit François Legault
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

La consigne sera élargie aux bouteilles de vin et de spiritueux.

Talonné par sa vis-à-vis solidaire Manon Massé, le premier ministre a dévoilé mardi à l’Assemblée nationale une partie du plan qui sera déposé sous peu par son ministre de l’Environnement.

«Je veux rassurer la cheffe de Québec solidaire, on ne va pas seulement faire la consigne pour les bouteilles de vin, on va le faire aussi pour les bouteilles de fort!», a lancé François Legault.

Le premier ministre caquiste affirme que son gouvernement ne cédera pas aux lobbys, quels qu’ils soient. «On a un gouvernement qui travaille pour les citoyens québécois, et il n’y a pas personne qui peut nous acheter», a-t-il insisté.

Le Journal a révélé en juin que le plan initial de la CAQ comportait un élargissement de la consigne aux bouteilles de plastique et aux contenants de verre. Le scénario présenté à l’époque aux représentants de l’industrie comportait une consigne étendue à tous les contenants de boisson, qu’on pense aux bouteilles d’eau, de jus, mais également aux bouteilles de vin et de spiritueux. Mais il a suscité des critiques.

Depuis, une commission parlementaire s’est tenue sur le sujet. Après avoir entendu différents intervenants, tous les partis ont recommandé d’élargir le système de consigne pour régler la crise du verre.

Les brasseurs inquiets

Mais les propos du premier ministre Legault inquiètent grandement l’Association des brasseurs. Le directeur général Patrice Léger-Bourgoin craint que l’élargissement de la consigne aux bouteilles de vin ne mette en péril le système de consigne de la bière, «qui fonctionne très bien depuis 1983».

«Si dorénavant les contenants de bière vont s’en aller dans des centres de dépôt pour, en quelque sorte, amortir les coûts de ce nouveau modèle-là sur un plus grand nombre de contenants, si c’est ça l’orientation, c’est clair que nous, on n’est pas favorables à ça», insiste-t-il.

M. Léger-Bourgoin estime qu’il faut préserver le modèle de consigne des bouteilles de bière, qui permet de récupérer la presque totalité des contenants que les citoyens ramènent chez les détaillants. «[À] la Société des alcools, avec leurs bouteilles, ils développeront leur propre modèle», insiste-t-il.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.