/news/elections
Navigation

Les dossiers chauds des libéraux

Les troupes de Justin Trudeau devront s’entendre avec les autres partis concernant plusieurs sujets

CANADA-ELECTION/
Photo REUTERS Au lendemain de sa victoire, Justin Trudeau a pris des photos avec des usagers du métro de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement de Justin Trudeau fera face à plusieurs défis au cours des prochains mois, surtout dans un contexte minoritaire. Voici les principaux dossiers chauds recensés par des politologues consultés par Le Journal.

1• Rester au pouvoir

Les gouvernements minoritaires durent en moyenne 18 mois au Canada.

« Ça va tester le leadership de Trudeau d’être capable d’entendre, d’écouter et de faire participer les autres. [...] C’est une occasion d’humilité », croit la politologue Annie Chaloux, de l’Université de Sherbrooke.

2• Réunifier le pays

Le Canada est divisé en deux : les conservateurs ont emporté la majorité des sièges dans l’Ouest, alors que les libéraux dominent dans l’Est.

« Les valeurs ne sont plus les mêmes d’une région à l’autre, analyse Guy Lachapelle, professeur de sciences politiques à l’Université Concordia. Le fédéral doit composer avec les spécificités de chacune des provinces. On entre dans une nouvelle forme de relation interprovinciale. »

Selon André Lamoureux, politologue à l’Université du Québec à Montréal, la dernière campagne a été dure.

« Il va falloir panser les plaies. Il y a eu beaucoup d’égratignures, dont les accusations de racisme, le Québec bashing. Il va falloir que les choses se calment. C’est évidemment que la Chambre des communes est très divisée. »

3• Virage vert et oléoduc

Beaucoup d’électeurs ont placé l’environnement au cœur du scrutin, et le gouvernement libéral devra redorer son image « verte ».

« Il y a beaucoup de pain sur la planche à partir d’aujourd’hui, croit Mme Chaloux, spécialisée en environnement. Je vois les acteurs du milieu environnemental. Le message a été clair. [...] Les gens s’attendent à ce que ça change. »

Selon elle, le contexte minoritaire pourrait même forcer les libéraux à peser sur l’accélérateur dans la lutte aux changements climatiques. Quant à l’oléoduc Trans Mountain, ce dossier n’est pas réglé.

« Jamais le NPD, le Bloc et les verts ne vont l’appuyer. [...] C’est la plus importante patate chaude », dit-elle.

Autre sujet à suivre : la taxe carbone suscite la grogne dans plusieurs provinces.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

4• Contester la loi 21

En campagne électorale, le chef libéral n’a pas fermé la porte à une contestation de la loi québécoise sur la laïcité. Selon M. Lamoureux, M. Trudeau devrait éviter de provoquer inutilement les Québécois.

« Il va falloir qu’il soit sur ses gardes. Le message envoyé est très fort, avec 32 sièges au Bloc. [...] S’il veut véritablement que l’enjeu de la souveraineté rebondisse, qu’il continue à faire cette charge-là contre la laïcité. »

Or, la pression sera forte dans plusieurs provinces anglophones opposées à la loi.

5• Réélection de Donald Trump

La potentielle réélection du président américain Donald Trump, à l’automne 2020, pourrait causer des embûches sur la scène internationale.

« C’est sûr que ça va être un autre défi pour tout le monde s’il [M. Trump] remet des barrières tarifaires, croit M. Lachapelle. Ça nous a nui, l’élection de Trump, et ça va nous nuire encore. »

6• Séparatisme dans l’Ouest

Le balayage conservateur pourrait faire renaître une certaine ferveur séparatiste dans les Prairies.

« L’élection d’hier soir va donner un certain momentum, mais jusqu’à quel point ? C’est difficile à prévoir, croit Frédéric Boily, politologue de l’Université de l’Alberta. Par contre, il y a un nouvel autonomisme à l’albertaine, on veut copier le Québec, se doter de ses propres pouvoirs. »

7• Autres dossiers à surveiller

  • Taxer les géants du web
  • Gestion de l’offre
  • Seuils d’immigration
  • Déclaration d’impôt unique
  • Aide aux médias