/lifestyle/tourism
Navigation

Ce restaurant de Limoilou est sacré meilleur nouveau resto canadien

Le chef propriétaire du restaurant ARVI, Julien Masia
Photo courtoisie Le chef propriétaire du restaurant ARVI, Julien Masia

Coup d'oeil sur cet article

Le restaurant ARVI, qui a pignon sur rue à Limoilou depuis l’été 2018, est le meilleur restaurant à avoir ouvert ses portes récemment au pays, selon le magazine Air Canada enRoute.  

L’établissement de la 3e Avenue vient d’être couronné »meilleur nouveau resto canadien 2019», a-t-il fait savoir dans un communiqué jeudi matin.     

À l’évidence, le reporter gastronomique d’Air Canada, qui a sillonné anonymement le pays d’un océan à l’autre à la recherche des meilleures tables, a beaucoup apprécié sa visite chez ARVI.      

Le chef propriétaire du restaurant ARVI, Julien Masia
Photo courtoisie

«Ici, le souper est un spectacle. Regardez les trois chefs sommeliers tandis qu’ils cuisinent, puisqu’ils vous servent en discutant avec sérieux du contenu de votre assiette et de votre verre. Le redoutable Julien Masia, originaire de France, est à la tête de cet espace industriel de Limoilou dont la cuisine théâtrale mérite une étoile Michelin », mentionne le magazine Air Canada enRoute à son sujet.     

Le journaliste a voyagé selon une liste préétablie par un groupe d’experts de l’industrie, afin de déterminer les récipiendaires parmi les milliers de nouveaux établissements ayant ouvert leurs portes récemment.     

L'équipe du restaurant ARVI : Marie-Laurence Gagnon, Cedrick Michaud, Julien Masia, Guillaume Ethier et Guillaume Bombardier
Photo courtoisie
L'équipe du restaurant ARVI : Marie-Laurence Gagnon, Cedrick Michaud, Julien Masia, Guillaume Ethier et Guillaume Bombardier

Le restaurant ARVI se targue de «bousculer les conventions» puisque, parmi ses employés, «tout le monde fait tout, de la cuisine au dressage, en passant par le service des plats et la présentation des vins».      

L’accent est mis sur «une expérience partagée» entre l’équipe et les clients afin de retrouver «l’essence humaine de la restauration», selon le communiqué.     

Le chef propriétaire Julien Masia a réagi en se disant «fier d’avoir osé faire les choses différemment».