/news/politics
Navigation

André Fortin dénonce des remboursements trop généreux

André Fortin dénonce des remboursements trop généreux
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le député libéral André Fortin dénonce une «mauvaise utilisation des fonds publics» après avoir révélé que les parents d’enfants pouvaient se faire rembourser une somme supérieure à celle qu’ils réclament pour les lunettes de leur progéniture.  

Lors d’une interpellation à l’Assemblée nationale, vendredi, le député de Pontiac a dévoilé le chèque reçu par une citoyenne grâce au nouveau programme de remboursement des lunettes mis en place par le gouvernement Legault. Celui-ci permet aux parents d’enfants de moins de 18 ans qui ont besoin de lunettes ou de lentilles cornéennes de recevoir un remboursement de 250$ de Québec tous les deux ans.  

Or, le chèque présenté par André Fortin montrait qu'une citoyenne avait reçu un remboursement de 250$, même si la facture pour laquelle elle demandait un remboursement ne s’élevait qu'à 210$.  

Selon la ministre de la Santé Danielle McCann, il revenait moins cher au gouvernement d’envoyer des chèques de 250$ systématiquement que d’engager des fonctionnaires pour vérifier chaque demande.  

«On pense que ce que les Québécois veulent avoir, ce sont des services directs et pas de la bureaucratie. On n’est pas là-dedans. On a bien évalué le programme, ça coûte moins cher comme ça», a-t-elle expliqué.  

Aussi, dit-elle, le montant moyen des demandes de remboursement s’élève à 300$, et une faible proportion de gens recevront une somme supérieure à celle qu’ils réclament.  

Elle n’a toutefois pu préciser le nombre de demandes de remboursement de moins de 250$.  

André Fortin a rejeté du revers de la main ces explications. Même s’il considère ce programme de remboursement comme «bon à la base», il est «mal ficelé» selon lui.  

«Il y a deux choses à écrire sur le chèque: le nom de la personne qui reçoit le chèque et le montant qui a été déboursé. Il faut déjà écrire le nom sur le chèque, il me semble que ce n’est pas ben, ben plus compliqué d’écrire le montant», a expliqué le député libéral.