/news/health
Navigation

Cri du cœur d’un homme paraplégique

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de Saint-Augustin-de-Desmaures, paraplégique depuis son adolescence, peine à trouver des préposés aux bénéficiaires pour lui venir en aide.

Dans un fauteuil roulant depuis l'adolescence, Erick Bouchard a besoin d'aide tous les jours pour recevoir ses soins de base.

«C’est une denrée rare de trouver des gens qui vont vouloir venir à ton domicile le matin pour te lever, faire ta toilette», explique-t-il.

À bout de souffle, il cherche désespérément un préposé aux bénéficiaires pour lui donner des soins à domicile. Il lance un appel à l'aide.

«S’ils ne sont pas là pour venir m’installer, débuter ma journée et me mettre prêt à affronter et à vivre ma vie, je ne fais rien, je reste dans mon lit et je ne peux pas vivre ma vie. Si le préposé aux bénéficiaires n’est pas là, moi je n’ai pas de vie», insiste-t-il.

Après avoir téléphoné à cinq agences différentes pour trouver de l'aide, bien qu'il habite à cinq minutes de Québec, à Saint-Augustin, on lui répond soit qu'il habite trop loin ou bien qu'on est en pénurie de main-d'œuvre donc impossible de répondre à ses besoins. Aujourd'hui, il déplore les conditions de travail des préposés aux bénéficiaires.

«Est-ce qu’il y en a beaucoup qui se déplaceraient? Je fournis les gants pour venir me donner des soins, jouer dans le pipi, dans le caca, me donner ma douche, me vêtir. Faire tout ce que je ne suis plus capable de faire parce que je suis paralysé et cette personne-là reçoit un salaire équivalant au salaire minimum, je n’arrive pas à concevoir qu’en 2019 ces gens-là reçoivent des salaires comme ça», déclare M. Bouchard.

Ce qu'il demande au gouvernement du Québec, c'est de leur offrir un salaire décent pour que davantage de personnes aient envie de pratiquer ce métier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.