/news/politics
Navigation

Jean-Talon: une occasion d’appuyer la loi 21, plaide Legault

Le premier ministre François Legault
Photo Simon Clark Le premier ministre François Legault

Coup d'oeil sur cet article

L’élection partielle dans Jean-Talon sera une occasion pour les citoyens d’exprimer leur appui à la Loi sur la laïcité de l’État, croit le premier ministre François Legault. 

«On aimerait bien ça, que le message soit clair de la part des gens de Québec», a déclaré vendredi le chef caquiste, qui espère une victoire aussi éclatante que celle obtenue lors de l’élection partielle dans Louis-Hébert en octobre 2017. 

Geneviève Guilbault avait alors remporté plus de 50% des voix, loin devant le Parti libéral du Québec, qui régnait depuis 15 ans dans cette circonscription, jusqu’au départ de Sam Hamad. 

Si ce scénario se répète dans Jean-Talon pour la CAQ, ce sera une façon «de dire: “On vous supporte sur la loi 21 pour interdire les signes religieux”», a exposé M. Legault lors d’une mêlée de presse. 

Ce sera aussi une occasion, pour les électeurs de Jean-Talon, d’encourager la CAQ à donner suite à son engagement de remettre une partie des surplus «dans les poches des contribuables», a laissé comprendre le premier ministre. 

Tout indique que des mesures en ce sens se retrouveront dans la mise à jour économique que le gouvernement caquiste présentera le 7 novembre prochain, en pleine campagne électorale.  

Aux urnes le 2 décembre 

L’élection partielle devrait être déclenchée la semaine prochaine par M. Legault, ce qui amènerait les électeurs de Jean-Talon aux urnes le 2 décembre prochain. 

Le chef caquiste sera à Québec dimanche afin d’officialiser la candidature de Joëlle Boutin, qui a failli l’emporter contre Sébastien Proulx l’an dernier. 

L’élection partielle pourrait finalement être déclenchée dès le lendemain, avec la tenue d’un Conseil des ministres spécial. 

Du côté de Québec solidaire, un débat prévu dimanche sera suivi d’une assemblée d’investiture mercredi soir. Quatre candidats sont sur les rangs, dont Frédéric Poitras, un proche du maire Labeaume qui est appuyé par la chef Manon Massé. 

Khadir sur le terrain 

L’ex-élu solidaire Amir Khadir s’est rendu vendredi dans Jean-Talon afin de préparer le terrain avec les députés Sol Zanetti et Catherine Dorion. 

«Même si on n'a pas encore la candidature, on va faire la promotion des idées pour que les gens se préparent à aller voter Québec solidaire», a expliqué M. Zanetti. 

En entrevue avec Le Journal, M. Khadir a dit s’attendre à ce que «le vent de la transition énergétique» souffle dans les voiles de Québec solidaire lors de cette élection partielle. 

«On va mettre le paquet», a dit M. Khadir, qui promet de causer «la surprise» comme l’a fait Québec solidaire notamment dans Sherbrooke, Rouyn-Noranda, Taschereau et Jean-Lesage aux dernières élections générales. 

Gertrude Bourdon devrait porter les couleurs du Parti libéral, alors que Pascal Bérubé officialisera le retour de Sylvain Barrette. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.