/weekend
Navigation

Des traits...de personnages connus

Coup d'oeil sur cet article

La télévision regorge de personnages méchants, peu recommandables. Elle nous offre aussi des personnages qui irradient, qui se démarquent, inspirent. À quelques jours de célébrer l’Halloween, en voici quelques-uns que vous pourriez inviter à vos partys, ou tout simplement endosser en vous permettant de vous métamorphoser.

► Demogorgon dans Stranger Things (Netflix)

Photo courtoisie, Netflix

 

Tout est terrifiant quand on pense au Demogorgon. Son apparence, d’abord. Mi-homme, mi-plante carnivore, mi-reptile. L’emprise qu’il peut avoir sur les humains, la violence de ses attaques, sa capacité à être partout. Le genre de personnage qu’on croit avoir semé, mais qui nous hante longtemps.

► Sabrina Spellman dans Chilling Adventures of Sabrina (Netflix)

L’adolescente blondinette a peut-être l’air d’une première de classe, mais c’est une sorcière. En fait, elle est le fruit d’une union entre un sorcier et une humaine. Le rouge est sans aucun doute sa couleur préférée. Son classique ? Robe rouge au collet de dentelle blanc, bandeau dans les cheveux et cape rouge.

► Piper Chapman dans Orange is the New Black (Netflix)

Photo courtoisie, Netflix

 

Si elle a longtemps donné l’impression qu’elle n’était pas à la bonne place, Piper connaît dorénavant les règles pour se faire respecter « en dedans ». Elle a toujours été remarquée par sa blondeur, d’où son surnom de Blondie. Uniforme orange, porté sur un t-shirt blanc, c’est tout ce qui se trouve dans sa garde-robe.

► Billy dans Stranger Things (Netflix)

Dans la saison 2, on pouvait déceler un personnage inquiétant cachant une grande violence derrière ses airs de séducteur. Que ce soit avec son look maître nageur ou jeans-camisole, dans la saison 3 il s’avère terrifiant. Coupe Longueuil, moustache molle, arrogance, démarche pleine d’assurance. C’est Billy.

► Daniel Chiasson dans District 31 (lundi au jeudi 19 h à Radio-Canada)

Photo courtoisie, Radio Canada

 

Pantalon noir, cravate noire, chemise blanche à manches courtes. Écusson bien en vue, policier oblige, trois grades sur l’épaule confirment sa position. Prestance, assurance, c’est ce que dégage le commandant Chiasson, un personnage fort populaire même si certains de ses gestes ne font pas l’unanimité.

► Pretzel dans M’entends-tu ? (Telequébec.tv)

Photo courtoisie, Télé-Québec

 

Formidable personnage de prostituée transsexuelle. Perruque foncée, au carré, maquillage trop insistant, robe zébrée, bijoux flamboyants et cigarette à la main. Entregent, vulgarité plutôt désinvolte, autodérision, tendresse et un petit côté éméché, Pretzel est la femme à inviter dans tout party.

► Curé Labelle dans Les pays d’en haut (Ici Tou.tv)

Photo courtoisie, Bertrand Calmeau

 

Ce visionnaire porte évidemment la soutane, mais avec un petit côté détendu et proche de son peuple, puisque son col est souvent ouvert et ses manches roulées. Il donne l’impression d’être un des leurs et de pouvoir prendre part au travail manuel lui aussi. Mais le curé arbore aussi fièrement le ceinturon violet, étant donné qu’il avait été reçu évêque.

► Samantha Garcia dans L’Échappée (lundi 20 h à TVA)

Photo courtoisie, TVA

 

Une jeune femme en apparence bienveillante et serviable qui cache plutôt une manipulatrice au désir de vengeance démesuré. Derrière ses airs de bonne fille, elle est l’instigatrice et intimidatrice des Louves Blanches. Sur le web, une louve masquée terre son identité. Mais dans la vie, elle peine à garder son masque.

► Délima dans Les Pays d’en haut (Ici Tou.tv)

Photo courtoisie, Bertrand Calmeau

 

Bourgeoise qui a bien su sortir son épingle du jeu, Délima est une femme élégante, toujours bien mise, qui aime les tenues opulentes et décolletées et les chapeaux bien garnis. Nous sommes à la fin des années 1800. Avant-gardiste, elle a vécu à Montréal, où elle a gagné en confiance et développé son côté séductrice avant de revenir s’installer à Sainte-Adèle, où elle ne passe pas inaperçue.

► BoJack dans BoJack Horseman (Netflix)

Photo courtoisie, Netflix

 

Si plusieurs super-héros trouvent preneurs lors de la soirée d’Halloween, pourquoi un personnage d’animation plus bougonneux et animalier ne ferait pas quelques élus masqués ? BoJack est un cheval à la morphologie humaine. Acteur sur le déclin il mène une vie de débauche, mais on peut dire qu’il est bien « looké ».

► Anne Shirley dans Anne with an E (Netflix)

Photo courtoisie, Netflix

 

Petite rouquine aux tresses mythiques, vêtue d’une robe brune, d’un tablier blanc et d’un petit chapeau de paille, Anne a marqué plusieurs générations. Ce grand classique de la littérature canadienne nous a permis de découvrir, à travers les yeux de cette orpheline volubile à l’imaginaire débordant, les beautés de l’Île-du-Prince-Édouard. Anne est une amie fidèle, sensible et brillante.

► Chanel Oberlin dans Scream Queens (Netflix)

Photo courtoisie, Fox

 

Cette manipulatrice née est toujours impeccable. La blonde est reconnaissable par ses tenues unies et pastel. Elle ne porte que des vêtements de designers. Robes ou tailleurs roses, turquoise ou jaunes. Mais surtout, des perles de grande valeur dont elle ne se sépare pas souvent.

► Jon Snow dans Game of Thrones (Crave et Super écran)

Chevelure bouclée luxuriante, Jon porte la cape au riche col de fourrure ou de plumes sur un costume de guerrier de cuir. Kit Harrington, son interprète, a avoué avoir porté des bottes sur plateformes pour ajouter de la grandeur et de la stature au personnage. À noter, Jon Snow ne se déplace jamais sans son sabre.

► Defred dans Handmaid’s Tale (Crave et Club illico)

Ce costume est reconnaissable entre tous. Rétrograde et apocalyptique, à mi-chemin entre l’habit de religieuse et celui d’un ordre secret, l’uniforme des Servantes écarlates n’a rien de jojo. Affublée d’une longue robe/cape rouge et d’un immense bonnet blanc qui l’empêche de croiser des regards, Defred, comme ses consœurs reproductrices, doit avoir la démarche soumise. Mais le costume cache une personnalité ferme, qui ne s’en laisse pas imposer.

► Debbie « Liberty Belle » Eagan dans Glow (Netflix)

Photo courtoisie, Netflix

 

Y’a rien de plus festif qu’un look des années 80. Alors, imaginez un look de lutteuse glamour des années 80. Debbie, que l’on surnomme Liberty Belle, est la star de Gorgeous Ladies Of Westling. Assurance, charisme, elle a du chien. Et surtout, elle a une tignasse blonde crêpée, elle porte des fards pastel sur les paupières et arbore de magnifiques maillots étoilés. Ses collants lustrés lui font des jambes d’enfer. Un look gagnant.

► Daenerys dans Game of Thrones (Crave et Super écran)

Photo courtoisie, HBO

 

Crinière d’un blond platine ondulée et torsadée, teint clair, laiteux, la princesse guerrière a de la prestance et de l’assurance. Elle porte aussi bien la fourrure blanche que l’armure sexy de cote de maille ou les robes diaphanes. Ses tenues sont hautement recherchées, à mi-chemin entre la déesse grecque et la combattante futuriste. Elle est aussi souvent accompagnée de son fidèle dragon.