/news/politics
Navigation

Jean Charest dénonce le livre-choc PLQ inc.

Jean Charest
Photo d'archives, Chantal Poirier Jean Charest

Coup d'oeil sur cet article

 MONTRÉAL | L’ex-premier ministre Jean Charest a réagi mardi aux révélations publiées dans le livre PLQ inc., qui se penche sur l’enquête concernant le financement du Parti libéral du Québec sous sa direction. 

 «À la suite de la publication par Québecor d’un livre et d’articles qui y sont associés, M. Jean Charest dénonce la diffusion de ragots, de rumeurs et d’insinuations mensongères qui y sont contenus», a fait savoir le bureau de M. Charest, selon Radio-Canada. 

 Dans un livre-choc sorti en librairies mardi, notre Bureau d’enquête s’intéresse au fameux projet Mâchurer, une enquête lancée en 2014 par l’Unité permanente anticorruption (UPAC) dans la foulée de la commission Charbonneau et qui s’intéresse à des allégations de financement illégal au Parti libéral du Québec (PLQ). 

 Selon les extraits du livre publiés dans le Journal de Montréal, le PLQ aurait notamment remboursé une partie de l’hypothèque de la maison de son ancien chef à Westmount, avant de lui verser un salaire de 75 000$. 

 Ces informations ont été obtenues par les enquêteurs de l’UPAC dans le cadre du projet Mâchurer. 

 Outre le financement du parti lors des années Charest, l’ouvrage se penche aussi sur le bilan de 10 ans de lutte à la corruption au Québec. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.