/news/provincial
Navigation

Aéroport de Québec: les deux nouveaux candidats de la Ville imposés par le CA


photo d'archives
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

N’ayant pas trouvé de terrain d’entente avec la Ville, l'Aéroport de Québec a choisi d’imposer deux candidats pour la représenter sur son conseil d’administration. Une décision «inacceptable», juge la Municipalité. 

«Nos règlements demandent de soumettre trois candidatures par poste. La Ville refuse de le faire depuis six mois. Devant ce refus, nous avons procédé et nous avons nommé deux administrateurs chevronnés», indique au Journal Jean-Claude Labbé, président du CA. «C'est certain qu'on aurait préféré que la ville se conforme aux règles», poursuit-il. 

La semaine dernière, la haute direction de l’Aéroport de Québec a élu sept nouveaux membres sur son CA. Ils sont aujourd’hui 14. Une autre nomination pourrait avoir lieu au cours des prochains mois. 

Parmi les nouveaux visages, on retrouve comme représentants de la Ville Jean-Yves Germain, copropriétaire du Groupe Germain Hôtels, et André Boulanger, qui a dirigé Hydro-Québec TransÉnergie de 2011 à 2016. 

Rappelons que depuis des mois, le maire de Québec et l’aéroport se livrent un bras de fer concernant le nombre de candidatures proposées pour les deux postes vacants de membres municipaux. Régis Labeaume exigeait l’embauche de Denis Leclerc (Biscuits Leclerc) et de Claude Choquette (Groupe Le Massif). Il refusait de soumettre d’autres noms. 

«On ne peut pas reprocher au CA de l’aéroport d’avoir une gouvernance opaque et en même temps lui demander de ne pas respecter ses règles. Il y a une dichotomie majeure», affirme M. Labbé. 

Sur le site internet de l’aéroport, mercredi avant-midi, on pouvait pourtant lire que les candidatures de Jean-Yves Germain et d’André Boulanger avaient été «proposées par la Ville». Cette mention a été retirée vers midi. 

«Manque de respect»

Mercredi, l’administration Labeaume a transmis une lettre à l’aéroport pour dénoncer ce geste. Dans sa missive, le maire mentionne que la haute direction de l’établissement «manque de respect» au conseil municipal qui avait approuvé la nomination de M. Leclerc et M. Choquette. 

«Je serais bien curieux de connaître les noms des six dossiers que vous avez analysés pour arriver à ces deux nominations à partir de règles que l’on ne connaît pas», écrit-il. «Je constate qu’au-delà des discours et des mots, rien n’a changé au conseil d’administration», poursuit-il. 

M. Labeaume déplore aussi le fait que les menaces de poursuite n’ont toujours pas été levées dans le dossier des 25 mises en demeure envoyées aux membres du comité de travail sur les liaisons aériennes. 

Chambre de commerce

En avril dernier, contrairement à la ville, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) avait finalement accepté de présenter trois candidats pour siéger sur le CA. Initialement, elle proposait seulement Luc Dupont (ancien administrateur de l’aéroport entre 2015 et 2017). 

C’est finalement Diane Déry, une ancienne vice-présidente au secteur vente et service aux entreprises à la Banque Nationale, qui a été sélectionnée. 

Améliorer les finances

Depuis son arrivée en poste en avril dernier, le patron de l’aéroport, Stéphane Poirier, a multiplié les initiatives afin d’améliorer les finances de l’organisation. 

Deux vice-présidents ont été remerciés et un autre a été transféré dans un rôle de conseiller. Récemment, l’aéroport a également nommé Yanic Roy comme vice-président au développement des affaires. 

Dans le cadre de son plan stratégique, le président et chef de la direction a aussi revu certains «privilèges» octroyés aux membres de l’ancienne administration, comme l’accès exclusif au stationnement privé et chauffé d’une quinzaine de places situé à quelques pas des bureaux administratifs. 

Ce stationnement sera prochainement ouvert au public pour les clients VIP. 

Par ailleurs, M. Poirier a choisi de mettre en vente une voiture de l’aéroport qui servait pour le déplacement des cadres et des visiteurs. 

Avec la collaboration de Jean-Luc Lavallée 

Nouveaux membres sur le CA en 2019  

  • André Boulanger (au nom de la Ville de Québec) 
  • Sophie-Emmanuelle Chebin (proposée par la Ville de Lévis) 
  • Diane Déry (proposée par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec) 
  • Jean-Yves Germain (au nom de la Ville de Québec) 
  • Marjolaine Giasson (désignée par le Gouvernement du Canada) 
  • Martin Lafrance (proposé par la Ville de Lévis) 
  • Maxime Laviolette 
  • Stéphane Poirier  

Les autres membres toujours en poste  

  • Jean-Claude Labbé 
  • Lise Lapierre 
  • France Bilodeau 
  • Gilles Filiatreault 
  • Jean-Guy Paquet 
  • Thom Skinner