/entertainment/music
Navigation

Des Québécois en tournée avec Marilyn Manson

Marilyn Manson prend la pose avec Alex Martel et Antoine Lamothe, du groupe Deadly Apples.
Photo courtoisie, Deadly Apples Marilyn Manson prend la pose avec Alex Martel et Antoine Lamothe, du groupe Deadly Apples.

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe Deadly Apples, dont fait partie le fondateur du Rockfest Alex Martel, est présentement sur un nuage. Pour une deuxième fois, Marilyn Manson a invité le duo québécois à faire sa première partie aux États-Unis. 

Au bout du fil, Alex Martel peine à cacher son excitation. Même si le groupe est arrivé il y a quelques jours en plein blizzard à Denver, au Colorado, la semaine de spectacles qui se terminera dimanche sera mémorable. 

En tout, ce sont cinq dates que partagera Deadly Apples, formé d’Alex Martel et Antoine Lamothe, avec Marilyn Manson. Après Denver, Salt Lake City et Las Vegas, ils mettront le cap sur Anaheim et Phoenix, en fin de semaine. 

« Je suis un super gros fan de Manson, dit Alex Martel. J’ai grandi en écoutant sa musique. Son livre m’avait beaucoup inspiré à suivre mes rêves, dont le Rockfest. » 

 C’est d’ailleurs pour y jouer avec Deadly Apples qu’Alex Martel avait fondé le festival de Montebello, en 2005. Il n’avait alors que 17 ans. Comme l’événement prenait de l’ampleur, il avait dû mettre son groupe en veilleuse durant sept ans. 

Un contact au Rockfest 

En 2013, Marilyn Manson est allé jouer au Rockfest. C’est là qu’Alex Martel a établi un premier contact avec la « superstar antichrist ». « Quand je lui ai dit que son livre m’avait inspiré à partir le festival, j’ai vu que ça l’avait touché, raconte-t-il. J’ai l’impression que c’est à partir de ça que notre relation a commencé. » 

À l’été 2018, Deadly Apples a été invité à faire la première partie de Manson et Rob Zombie durant deux mois. « C’était pour la tournée Twins of Evil, dit Martel. On a joué principalement dans des arénas et amphithéâtres. [...] Ç’a été vraiment incroyable. On a pu aller se chercher des nouveaux fans un peu partout aux États-Unis. » 

En août dernier, Marilyn Manson était de retour au pays, pour deux concerts à Québec et Ottawa. « Je suis allé le voir les deux soirs, raconte Alex Martel. Et pendant que je jasais avec lui dans sa loge, il m’a dit que ce serait le fun qu’on refasse des shows avec eux cet automne. » 

Reconnu pour cultiver un personnage sombre, Marilyn Manson est différent hors de la scène, mentionne Alex Martel. « Il est vraiment drôle, en fait. Avec moi, il est super cool. [...] Mais en tournée, on ne peut pas juste entrer dans sa loge. Il a son entourage autour de lui. Et c’est lui qui décide quand tu peux aller le voir. » 

En novembre, Deadly Apples participera au festival Vivo X el Rock au Pérou, en compagnie de The Strokes et Slipknot. Le 30 novembre, le groupe jouera au Club Soda de Montréal dans le cadre de la soirée-bénéfice 

Montebello Rock pour le Refuge des jeunes.