/news/health
Navigation

Formations médicales en Thaïlande remboursées par l’État: «Je suis choqué» – François Legault

Coup d'oeil sur cet article

François Legault souhaite que les fédérations de médecins mettent un terme aux formations payées par les contribuables dans des destinations exotiques. 

Une quarantaine de médecins de famille pourront recevoir jusqu’à 2100 $ en prime de formation pour des ateliers suivis lors d’un voyage en Thaïlande, a révélé jeudi notre Bureau parlementaire. 

Chaque année, la Fédération des omnipraticiens du Québec (FMOQ) organise un voyage à l’étranger pour ses membres. Du 7 au 20 janvier prochain, les généralistes pourront découvrir la Thaïlande, tout en améliorant leur pratique médicale. 

  • ÉCOUTEZ la chronique de Geneviève Lajoie à QUB radio:

Entre les excusions dans les temples bouddhistes, six demies-journées de formation sont offertes aux médecins de famille qui peuvent être remboursées par la RAMQ. Les généralistes doivent assumer les coûts d’inscription, de déplacement et d’hébergement, des frais qui sont toutefois déductibles d’impôt puisqu’ils sont associés à un congrès de formation accrédité. 

Photo Simon Clark

«Je suis choqué, un peu comme les Québécois qui voient ça. On n’a pas besoin, pour avoir une formation, d’aller en Thaïlande!, a pesté le premier ministre, avant de se rendre à la période de questions à l’Assemblée nationale. Je pense qu’on devrait arrêter ça ces histoires-là d’aller suivre des formations en Thaïlande». 

François Legault a demandé à sa ministre de la Santé d’intervenir auprès de la FMOQ pour que cesse cette pratique. 

«Pas acceptable» 

Selon Danielle McCann, cette initiative des généralistes «n’est pas acceptable» puisque les activités de perfectionnement offertes durant ce voyage pourraient très bien se donner au Québec. 

«On sait que les médecins ont des déductions fiscales quand ils payent pour l’hébergement, le transport (pour un voyage relié à un congrès de formation). Non, moi je pense qu’il faut que la FMOQ révise sa position là-dessus», a-t-elle insisté jeudi. 

La ministre McCann reconnaît toutefois que l’entente signée par le précédent gouvernement libéral avec les médecins de famille a majoré leur forfait de formation. «Il faut respecter l’entente», a-t-elle ajouté. 

Du «tourisme» 

L’opposition péquiste demande à la ministre de la Santé d’agir rondement dans ce dossier. «Je n’aime pas ça, ce n’est pas à nous de payer ça, c’est à la ministre de mettre un holà là-dessus, a lancé le député Sylvain Gaudreault. Il faut qu’elle s’affirme!»   

Photo Simon Clark

 Selon l’élu de Jonquière, ce congrès en Thaïlande s’apparente davantage à un voyage pour découvrir les temples bouddhistes que pour améliorer la pratique médicale. «Il peut y avoir des formations internationales qui sont pertinentes, mais il faut vraiment que ce soit concentré sur des formations médicales, que ce ne doit pas être un prétexte pour aller faire du tourisme». 

Québec solidaire suggère aux omnipraticiens d’annuler tout simplement ce voyage en Thaïlande, qui envoie une «mauvaise image de la profession». 

«Ce n'est pas nécessaire que de se faire des «junket» en Thaïlande pour aller étudier les effets de la turista sur les voyageurs», signale le député Vincent Marissal. Rappelons qu’au nombre des activités de formation offertes par la FMOQ durant ce voyage, il y a une présentation intitulée «Nouveau en diarrhée du voyageur». 

Voyage maintenu, dit la FMOQ 

Le voyage de formation ne sera pas annulé, si on en croit le président de la FMOQ, Louis Godin. En entrevue à TVA Nouvelles, le président de la FMOQ a précisé jeudi que les activités de perfectionnement offertes en Thaïlande respectent l’entente avec le gouvernement du Québec. «C’est clair que ce qui est rétribué là-bas demeure tout à fait légal et reconnu en terme de reconnaissance par nos ententes», a-t-il précisé. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.