/news/society
Navigation

Le plein de bonbons malgré l’averse

Des enfants ont fait fi des recommandations de leur ville, qui suggéraient de faire du porte-à-porte ce soir

GEN-Les montréalais passent l'halloween malgré le mauvais temps
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD Sarla Glass Monfette, Timothée Couture, Billi, Luc, Ester Labelle et Victor ont bravé la pluie hier pour passer l’Halloween.

Coup d'oeil sur cet article

Fantômes, princesses et superhéros ont bravé la pluie battante et les recommandations de plusieurs villes de reporter la collecte annuelle de bonbons à vendredi pour célébrer l’Halloween le 31 octobre.

« Les enfants voulaient vraiment venir. On va faire les deux soirs », a lancé Nicolas Fortin, 34 ans, qui accompagnait son garçon et sa fille.

Mercredi, une quarantaine de villes ont repoussé la fête de l’Halloween à ce soir pour « des raisons de sécurité », créant beaucoup de confusion, alimentant les débats et ayant des échos jusqu’à l’Assemblée nationale.

Les prévisions météorologiques laissaient présager de forts vents pouvant atteindre 90 km/h et de 50 à 80 mm de pluie sur le Québec.

Or, outre les cordes qui se sont mises à tomber après 19 h 30, il y avait peu ou pas de rafales, a pu constater Le Journal. Les vents doivent souffler encore vendredi.

Le petit Charles, 2 ans, déguisé en pompier, regarde fièrement sa collecte de bonbons après avoir visité Ophélie Proulx-Giraldeau, vêtue d’un costume de Mona Lisa.
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD
Le petit Charles, 2 ans, déguisé en pompier, regarde fièrement sa collecte de bonbons après avoir visité Ophélie Proulx-Giraldeau, vêtue d’un costume de Mona Lisa.

Les conditions ont donc somme toute été respectables pour la collecte de bonbons des tout-petits. Des courageux qui effectuaient du porte-à-porte dans le quartier Saint-Henri à Montréal ont même éclaté de rire lorsqu’ils ont été questionnés sur les conditions météo.

« L’Halloween, c’est le 31. Quand on était jeunes, on la passait sous la neige et la pluie, s’est quant à elle remémorée Ophélie Proulx-Giraldeau­­­, 22 ans, déguisée en Mona Lisa pour remettre des friandises, avec ses amis. On trouve ça bizarre, la décision de la mairesse [Valérie Plante]. »

Revenez demain

Des affiches ornaient toutefois des maisons du coin, indiquant de revenir demain [vendredi].

Des Montréalais ont affiché des mémos pour demander aux passants de revenir ce soir, comme l’a recommandé la mairesse Valérie Plante.
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD
Des Montréalais ont affiché des mémos pour demander aux passants de revenir ce soir, comme l’a recommandé la mairesse Valérie Plante.

Au sud de l’île, l’arrondissement de Verdun a tout de même été endiablé toute la soirée.

Des centaines de personnes ont scruté les rues et les ruelles décorées, sans tenir compte de l’averse. Pour ces résidents, pas question d’attendre. Fumée d’ambiance, musique folklorique et costumes de toutes sortes ont accueilli les enfants qui sont venus récolter leur dû.

« On est contents et surpris de la réponse des gens », a confié Robin Tremblay, un citoyen.

Que l’Halloween se tienne jeudi ou vendredi, les forces policières sont prêtes à assurer la sécurité des bambins, a indiqué jeudi la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Par ailleurs, à Rouyn-Noranda, en Abitibi, la soirée de l’Halloween se déroulerait toujours le samedi le plus rapproché du 31 octobre, depuis 1996. De jeudi à vendredi, on annonçait d’ailleurs entre 15 à 25 cm de neige.

– Avec Vincent Larin, Agence QMI