/misc
Navigation

Beto O'Rourke l'étoile filante

Beto O'Rourke l'étoile filante
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir marqué les esprits par sa formidable performance face à Ted Cruz pour un des deux sièges au sénat pour le Texas, O’Rourke a ensuite connu un lent déclin. À la traîne dans les sondages et incapable de générer des appuis financiers sur une base constante, il baisse maintenant les bras.  

O’Rourke n’aura connu que très peu de bons moments depuis son entrée dans la course pour l’investiture démocrate. Récemment, sa cote avait légèrement augmenté après la tuerie d’El Paso. Il n’avait pas hésité à intervenir, faisant même du contrôle des armes à feu la nouvelle priorité de sa campagne.    

Celui qu’Oprah Winfrey avait encensé possédait pourtant de nombreux atouts. Un démocrate du Sud, un progressiste capable d’attirer l’attention et de déplacer les foules est une denrée très rare dans le paysage politique américain.     

Si je considérais son expérience faible et son programme peu étoffé, j’étais au départ convaincu qu’il ferait un bon bout de chemin. Sans changer la donne, son départ aura pour effet de resserrer les rangs. Avec la qualification d’Amy Klobuchar, ils ne sont actuellement que neuf à s’être qualifiés pour le prochain débat et d’autres départs sont attendus. Julian Castro a déjà affirmé qu’à moins d’une progression importante de ses appuis, il songeait sérieusement à quitter la course. De son côté, Kamala Harris vient de procéder à des coupes majeures au sein de son personnel.   

Nous nous retrouvons ce soir avec le même quatuor de meneurs confrontés à une plus faible opposition. Si on vantait au départ la grande diversité du contingent de candidats, ils sont maintenant quatre Blancs à ferrailler et l'on ne compte qu’une seule femme.     

Caricature de Branco, Comically Incorrect