/finance/business
Navigation

Fuite de données chez Desjardins: tous les membres ont été touchés

Coup d'oeil sur cet article

Ce ne sont pas 2,9 millions de membres et d’entreprises qui ont été victimes de la fuite de données au Mouvement Desjardins, mais bien 4,4 millions. Et ce nombre pourrait continuer de grimper.  

C’est ce qu’a confirmé la direction de la coopérative, vendredi matin, alors que le président et chef de la direction, Guy Cormier, avait convoqué les médias à Montréal.   

  

  • Steve Waterhouse, spécialiste en sécurité informatique, était à Franchement dit sur QUB radio:  

 

Il a annoncé que les données de 4,2 millions de particuliers avaient été compromises. Ce chiffre ne tenait toutefois pas compte des données pour les entreprises.   

En juin dernier, Desjardins annonçait que pas moins de 2,7 millions de particuliers avaient été touchés par la fuite de données, ce qui représentait 60% des 4,5 millions de membres. Quelque 173 000 entreprises étaient aussi concernées, soit 49% du total.     

«À l’heure actuelle, il n’y a pas plus d’information permettant de savoir s’il y a plus de membres entreprises touchées par cette situation», a indiqué la direction, ajoutant qu’il n’y a toujours qu’un seul suspect ayant travaillé chez Desjardins lié à cette fuite de renseignements personnels.   

La Sûreté du Québec a contacté l’institution financière, jeudi, pour l’informer des avancements dans ce dossier.   

Rappelons que lorsque la police a mené des perquisitions chez l’ex-employé de Desjardins Sébastien Boulanger Dorval, les agents avaient mis la main sur deux supports informatiques. Ces derniers portaient les mentions «1 de 3» et «2 de 3». Une troisième clé manquait à ce moment.   

Au cours des derniers mois, Desjardins a offert à ses membres une protection avec Equifax contre le vol d’identité. L’institution financière a aussi mis sur pied la Protection membres Desjardins.   

La coopérative offrira maintenant le service de surveillance de crédit avec Equifax a tous ses membres pendant cinq ans. Cette assurance prévoit notamment un montant de 50 000$ qui peut servir à couvrir les frais lors d’une démarche de restauration d’identité.   

En août dernier, Desjardins affirmait que la fuite de données lui avait coûté jusqu’à présent 70 M$.   

De ce montant, 30 M$ avaient servi à couvrir les coûts reliés à l’incident. Cet argent a permis de payer les frais juridiques ainsi que l’ensemble des ententes de protection pour les membres avec les firmes de crédit Equifax et TransUnion.   

Quant aux 40 M$ restants, il s’agissait «d’une provision» pour la nouvelle Protection membres Desjardins contre le vol d’identité qui est offerte depuis quelques semaines.