/finance/business
Navigation

Des fuites payantes: Equifax et TransUnion ont vu leurs revenus bondir

Depuis juin, plusieurs entreprises ont révélé avoir été victimes de fuite de données.
Photo d'archives, Martin Chevalier Depuis juin, plusieurs entreprises ont révélé avoir été victimes de fuite de données.

Coup d'oeil sur cet article

La multiplication des fuites de données, comme chez Desjardins et Capital One, a fait bondir les finances canadiennes des géants américains du crédit Equifax et TransUnion ainsi que la valeur de leurs actions.

Chez Equifax, selon le plus récent rapport trimestriel de l’organisation, la plus importante augmentation des revenus à l’échelle internationale, par rapport à la même période l’an dernier, a été enregistrée au Canada (5 %), devant l’Amérique latine, l’Asie et l’Europe.

En sol canadien, Equifax a récolté 39,1 millions $, de juillet à septembre dernier. Depuis janvier, la cagnotte s’élève à 114,9 millions $ (4 %).

Précisons que ce montant tient toutefois compte d’autres activités de l’entreprise. L’an dernier, Equifax avait mis le grappin sur la compagnie montréalaise JLR, spécialisée dans l’analyse des données immobilières.

Dans le monde, de juillet à septembre, Equifax a connu une légère hausse de ses revenus en lien avec son offre de service de protection direct contre le vol d’identité pour les consommateurs de 400 000 $ (89,1 M$).

L’augmentation pour le Canada et le Royaume-Uni a été de 6 %. La société se dit «contente» de ses résultats et anticipe de nouveau une croissance.

Après l’Inde

Du côté de TransUnion, le Canada s’est également avéré un marché salutaire. Pour l’agence, il s’agit du deuxième pays à l’international, après l’Inde (33 %), ayant enregistré la plus forte croissance au dernier trimestre.

TransUnion a vu, de juillet à septembre par rapport à l’an dernier, ses revenus au Canada progresser de 24,6 à 27,3 millions $ (+10,9 %). Depuis le début de l’année, la société a récolté 75,7 millions $ (7,2 %) au pays de Justin Trudeau.

Pour la division concernant la protection contre la fraude pour les clients, elle a généré des revenus de 127,8 M$ (7,3 %) en trois mois.

Quant à la valeur boursière des deux entreprises de crédit, en l’espace d’un an, Equifax a vu son action passer de 101 $ à 136 $ et TransUnion de 66 $ à 82 $ à la Bourse de New York.

REVENUS AU CANADA DE JUILLET À SEPTEMBRE 
  • Equifax : 39,1 millions $ (+5 %)
  • TransUnion : 27,3 millions $ (+10,9 %)