/qubradio
Navigation

Jagmeet Singh restera comme chef du NPD, assure Alexandre Boulerice

Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh était de passage à Longueuil pour l’annonce de du candidat du NPD dans la circonscription de Longueuil—Saint-Hubert, l’écologiste Éric Ferland, à Longueuil, le lundi 16 septembre 2019

SUR LA PHOTO:  Alexandre Boulerice

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh était de passage à Longueuil pour l’annonce de du candidat du NPD dans la circonscription de Longueuil—Saint-Hubert, l’écologiste Éric Ferland, à Longueuil, le lundi 16 septembre 2019 SUR LA PHOTO: Alexandre Boulerice TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

S’il admet que les résultats du Nouveau Parti démocratique (NPD) ont été décevants au Québec lors du dernier scrutin fédéral, le député de Rosemont-La-Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, a confirmé au micro de Benoit Dutrizac que son chef, Jagmeet Singh, est là pour rester.  

«On n’a pas du tout les mêmes conversations qu’au Parti conservateur qui sont en train d’aiguiser leur couteau, et ça se chicane sur le dos d’Andrew Scheer», a affirmé M. Boulerice en direct sur QUB Radio.«On est content de ce que Jagmeet Singh a fait et on continue avec lui», a-t-il ajouté.  

Le seul candidat du NPD à avoir été élu au Québec le 21 octobre dernier considère que la première moitié de campagne a été plus difficile pour son parti et qu’il aura fallu un premier débat pour que son chef parvienne à se révéler aux Québécois. 

Le député rappelle néanmoins que la vague orange de 2011 est survenue lors de la quatrième élection de Jack Layton comme chef néo-démocrate. Selon Alexandre Boulerice, il faut donc laisser le temps à Jagmeet Singh de faire connaître ses idées auprès des électeurs québécois.  

Le turban
Le député revient aussi aux répercussions négatives qu'a pu avoir le turban porté par le leader du parti durant la campagne électorale. «C’est sûr qu’on sort d’un des gros débats de société sur la laïcité, et on arrive avec un chef, nous autres, qui est d’une minorité visible avec un turban, avec un signe religieux. C’est sûr que le timing n’était probablement pas idéal», croit-il.  

Nouvellement collègue de l'ancien militant écologiste Steven Guilbault à la Chambre des communes, M. Boulerice estime que le député élu dans la circonscription montréalaise de Laurier-Sainte-Marie «fait preuve d’un peu de naïveté» s’il pense pouvoir changer le Parti libéral du Canada. 

«La dernière personne qui s’est opposée à Justin Trudeau pour des questions de principe, elle s’appelle Jody Wilson-Raybould et il l’a foutu dehors de son cabinet», a-t-il conclu.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions