/news/green
Navigation

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois

La rivière Chaudière est sortie de son lit, inondant des sous-sols

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo Jean-François Racine

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARIE  |  Les riverains beaucerons pataugeaient en plein cauchemar, hier, devant la rivière Chaudière qui est encore sortie de son lit à peine six mois après la dernière catastrophe.

• À lire aussi: [PHOTOS] Tempête automnale: retour à la maison chaotique à Québec  

• À lire aussi: Un deuxième camion se renverse sur le pont Pierre-Laporte

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

Les sous-sols sont toujours humides qu’il faut pomper à nouveau. Alimentée par les pluies diluviennes, la Chaudière a gonflé dangereusement, et les autorités municipales craignaient d’atteindre le stade d’inondation qui ne survient en théorie qu’une fois tous les 20 ans. L’inondation du mois d’avril 2019 avait dépassé la cote centenaire.

Tard en soirée, l’eau montait encore au centre-ville de Sainte-Marie.
Photo Didier Debusschère
Tard en soirée, l’eau montait encore au centre-ville de Sainte-Marie.

À Saint-Georges, quelques résidences ont été inondées. À Beauceville, le secteur de l’hôtel de ville a aussi été envahi par l’eau.

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

  

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo Jean-François Racine

Le restaurant Tim Hortons, qui a rouvert ses portes il y a tout juste quelques semaines, était fermé et barricadé avec des sacs de sable.

Le 15 octobre, des centaines de sinistrés exaspérés ont justement réclamé des mesures immédiates devant des experts.

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

  

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

À Saint-Joseph et Vallée-Jonction, les services d’urgence étaient également sur un pied d’alerte avec un nouveau débordement majeur. 

À Sainte-Marie, le niveau montait toujours vers 22 h dans le centre-ville alors que la majeure partie de la municipalité était plongée dans le noir.

« Pour être honnête, on ne s’attendait pas à ça. On se prépare pour toutes les éventualités. C’est majeur pour nous », a reconnu le maire de Sainte-Marie, Gaétan Vachon.

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

Le sort s’acharne

Le sort s’acharne sur les Beaucerons puisque des terrains où se trouvaient de la machinerie lourde pour la démolition des résidences endommagées au printemps étaient submergés hier.      

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo Jean-François Racine

  

Entre Saint-Georges et Notre-Dame-des-Pins, et ailleurs vers le nord aux abords de la route 173, l’eau a fait des dégâts partout.
Photo Jean-François Racine
Entre Saint-Georges et Notre-Dame-des-Pins, et ailleurs vers le nord aux abords de la route 173, l’eau a fait des dégâts partout.

« Les gens qui pensaient qu’on faisait de la frime avec la relocalisation de notre centre-ville, je pense que ça prouve que l’on n’est pas à côté de la coche. Personne en ville n’a le goût de revivre ce qu’on a vécu en avril. C’est sûr que, moralement, ce n’est pas le meilleur timing », poursuit le maire.

En avril dernier, quelque 2000 maisons avaient été prises d’assaut par les eaux de la Chaudière, partout dans la région.

À Sainte-Marie, Jocelyn Giguère avait réquisitionné l’aide de son frère pour sortir deux précieuses motos de son garage.

Le résident s’apprête justement à faire démolir sa maison, le 12 novembre, et à déménager.

« On recommence »

« On ne pensait pas à ça pantoute. On ressort les bottes et les affaires qu’on avait serrées, puis on va recommencer à zéro. Ça fait trop d’années que je vis ça. Ça devient comme une routine » a laissé tomber le pauvre homme.

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

Non loin de son domicile, des ouvriers s’affairaient à placarder la Boulangerie Vachon, qui avait dû cesser ses activités pendant des semaines après le déluge d’avril dernier.

Ailleurs, des glissements de terrain ont été signalés, à Saint-Simon-les-Mines notamment et à Beauceville, sur la route 173 dans le secteur des Rapides du Diable.     

Sur la 151e Rue, à Saint-Georges, un arbre s’est abattu sur une résidence.
Photo Jean-François Racine
Sur la 151e Rue, à Saint-Georges, un arbre s’est abattu sur une résidence.

  

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo Jean-François Racine

À Scott, l’école primaire L’Accueil, lourdement endommagée au printemps, et prise pour cible par des voleurs ensuite, était à nouveau menacée par l’eau tard hier soir. 

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo Agence QMI, Steve Poulin

  

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo Agence QMI, Steve Poulin

      

[PHOTOS] La Beauce y goûte encore une fois
Photo Agence QMI, Steve Poulin