/qubradio
Navigation

Exploitation sexuelle des mineurs: Maria Mourani dénonce le manque d'arrestations

Exploitation sexuelle des mineurs: Maria Mourani dénonce le manque d'arrestations
Joel Lemay/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Il y a eu très peu d'arrestations de clients de la prostitution au Québec malgré la nouvelle loi, dénonce la criminologue Maria Mourani, qui témoignera devant la Commission spéciale sur l'exploitation sexuelle des mineures mercredi matin.  

«À partir du moment où la loi C-36 a été mise en application [...], il y avait 233 clients qui avaient été accusés d'achats de services sexuels, mais seulement pour des prostitués adultes, a-t-elle souligné en entrevue à Dutrizac, sur les ondes de QUB Radio. On ne sait pas c'est quoi l'ampleur de l'achat d'enfants.»  

  • ÉCOUTEZ L’ENTREVUE INTÉGRALE  

La présidente de Mourani-Criminologie et sociologue indique que le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) estime qu'un même client «peut revenir deux ou trois fois» dans les 233 accusations portées et que le nombre d'accusations serait bien moindre que celui enregistré. 

La métropole, une plaque tournante 

Maria Mourani entend démontrer lors de son passage à la Commission spéciale que les clients de la prostitution sont «des piliers importants» du système d'exploitation et qu'en termes de demande et de clientèle, Montréal est la «championne du monde». 

La criminologue compte demander à la Commission un recensement exhaustif sur l'industrie du sexe et de l'exploitation sexuelle au Québec ajourné chaque année. Elle demande au gouvernement d'appliquer la loi C-36 de façon systématique et à créer une lutte intégrée pour «s'attaquer qu'aux opérations avec les clients». Elle espère de plus qu'un tribunal spécial soit créé pour les cas d'agressions sexuelles et d'exploitation sexuelle. 

La Commission spéciale se déplacera à Montréal et à Val-d'Or à l'hiver 2020 pour rencontrer des personnes et organismes qui luttent contre l'exploitation sexuelle des mineurs. Le rapport sera rendu à l'automne suivant.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions