/news/provincial
Navigation

Le Nouvel An à Québec devient le festival Toboggan

DJ Zedd sera la vedette d’un nouvel événement hivernal

Le maire Régis Labeaume s’est improvisé DJ, sous le regard amusé d’Anne Hudon et de Louis Bellavance, du nouveau festival Toboggan, ainsi que du DJ de Québec, Max-E.
Photo Stevens LeBlanc Le maire Régis Labeaume s’est improvisé DJ, sous le regard amusé d’Anne Hudon et de Louis Bellavance, du nouveau festival Toboggan, ainsi que du DJ de Québec, Max-E.

Coup d'oeil sur cet article

Désormais sous l’égide du Festival d’été, la fête du Nouvel An à Québec deviendra un festival d’hiver de quatre jours baptisé Toboggan et dont la principale tête d’affiche sera la vedette internationale de la musique électronique, Zedd.  

Le DJ allemand d’origine russe aura même le mandat de se produire lors de la soirée d’ouverture, le 28 décembre, sur la place George-V.  

Le site, devenu l’été dernier la deuxième scène extérieure du FEQ, recevra aussi le groupe DVBBS et le rappeur Schoolboy Q, les 29 et 30 décembre. Les trois premiers soirs de concerts seront présentés dans une formule payante avec un passeport à 60 $.  

Quant au party du 31, confié au duo canadien Loud Luxury, il restera gratuit et se terminera par des feux d’artifice qu’on promet spectaculaires et qui seront projetés de plusieurs endroits afin d’être visibles de partout en ville.  

«On a l’intention d’en faire un événement marquant», a déclaré le programmateur Louis Bellavance.  

Pour y arriver, 3E (qui organise le FEQ, St-Roch XP, Bordeaux fête le vin) a investi 750 000 $ dans la programmation.  

Derrière Toboggan se profile un objectif de synergie pour le FEQ, qui souhaite dorénavant pouvoir offrir différentes options aux vedettes qu’il courtise.  

«Quand on prend le téléphone pour appeler une agence et qu’on nous dit [que l’artiste] n’est pas disponible en juillet, on veut pouvoir lui offrir septembre ou décembre», explique Louis Bellavance.  

Défi : chauffer les vedettes  

En attendant, les organisateurs ont un premier défi pas mal plus terre-à-terre : garder leurs vedettes au chaud sur la scène.  

«Technologiquement, dit Louis Bellavance, il y a un vrai défi. Nous avons déjà évalué deux ou trois scénarios différents pour finalement revenir à une scène traditionnelle dans laquelle on va trouver le moyen d’envoyer de l’air chaud.»  

Le maire confiant  

À part La Famille Painchaud, qui balancera ses airs festifs à partir de la scène traditionnelle sur la place de l’Assemblée-Nationale, le 31, et quelques premières parties, Toboggan ne mise sur aucune tête d’affiche québécoise ou francophone. «La porte n’est pas fermée. C’est une question de timing», répond Louis Bellavance.  

En mettant de l’avant une offre de musiques urbaines, Toboggan devrait rejoindre une clientèle jeune, comme n’a pas manqué de le souligner le maire Régis Labeaume. Il a confiance que les 15 000 passeports trouveront preneurs.  

«20 $ par soir, pour les gens qui aiment ça [les artistes présentés], c’est des peanuts. Je vais vérifier avec mes enfants tantôt, mais je suis certain qu’ils vont être là.»  

Pour plus d'informations sur l'événement, cliquez ici. 

 – Avec la collaboration de Stéphanie Martin  

Les spectacles au programme  

28 décembre   

  • 21 h 45 : Zedd    

29 décembre   

  • 20 h 30 : Domeno  
  • 21 h 45 : DVBBS    

30 décembre   

  • 20 h 30 : Lary Kidd  
  • 22 h : Schoolboy Q    

31 décembre   

  • 20 h 30 : Haviah Mighty  
  • 22 h 45 : Loud Luxury    

► Des premières parties seront ajoutées à la place George-V les 28 et 31.  

31 décembre   

  • 20 h 30 : Les Tireux d’Roches  
  • 22 h 15 : La Famille Painchaud    

► Place de l’Assemblée-Nationale