/news/society
Navigation

Une auberge de jeunesse bientôt sur la Grande Allée

L’ancien resto La Vieille Maison du Spaghetti sera transformé

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Guillaume Bard et Pierre Moffet, de Douville, Moffet & Associés, devant leur future auberge de jeunesse, hier.

Coup d'oeil sur cet article

Une auberge de jeunesse d’une capacité de 126 lits verra le jour sur la Grande Allée, au printemps prochain, dans l’ancien restaurant La Vieille Maison du Spaghetti, à Québec. Il s’agit d’un projet évalué à près de 4 M$, a appris Le Journal.

« On veut que ce soit la plus belle auberge de jeunesse au Canada. On a regardé ce qui se faisait ailleurs, notamment à Toronto », a affirmé Pierre Moffet, président de Douville, Moffet & Associés, qui est derrière ce projet.

Plutôt discret depuis l’acquisition du 625, Grande Allée Est, M. Moffet attendait d’avoir le permis de construction de la Ville de Québec pour en parler publiquement.

Au cours des derniers mois, il a mandaté la firme spécialisée HVS pour produire une étude de marché et un rapport d’évaluation qui se sont avérés concluants.

Un édifice avec du cachet

Le futur établissement, qui ouvrira ses portes en mars 2020, portera le nom d’Auberge YQBeds en référence au code d’identification de l’Aéroport international Jean-Lesage, YQB.

Avec une valeur patrimoniale jugée exceptionnelle, les nouveaux propriétaires s’engagent à préserver le plus d’éléments architecturaux de cette résidence, construite en 1899.

Les travaux ont débuté à l’intérieur du bâtiment.
Photo Stevens LeBlanc
Les travaux ont débuté à l’intérieur du bâtiment.

Connue à l’origine comme la propriété Marsh en l’honneur de William A. Marsh, qui était le fabricant de chaussures le plus important de la capitale, la résidence a abrité pendant 43 ans le restaurant La Vieille Maison du Spaghetti qui a fermé ses portes en septembre.

L’édifice de 12 000 pieds carrés s’apprête maintenant à connaître une nouvelle vocation et M. Moffet se dit emballé par la nature de ce projet.

Se loger pour moins de 50 $

« C’est quelque chose de différent, qui est nouveau à Québec. On veut faire wow ! avec ce projet-là. Pour nous, c’était une opportunité exceptionnelle et on ne voulait pas passer à côté », a-t-il partagé.

Selon les prévisions, le prix d’un lit sera fixé à 25 $ la nuit en basse saison et à 49 $ en haute saison.

On y aménagera des dortoirs et des chambres individuelles, avec des casiers et des codes d’accès pour faciliter les allées et venues. Le concept prévoit également un bar de type « speakeasy ». Les travaux de réaménagement ont débuté hier.

Le marché des auberges de jeunesse, qui est constitué d’une clientèle internationale de moins de 35 ans, est en plein essor, avance Guillaume Bard, directeur de la commercialisation pour Douville, Moffet & Associés.

La chaîne Generator connaît d’ailleurs une forte croissance avec son concept d’auberge-boutique dans plusieurs villes européennes.

L’ouverture d’une auberge de jeunesse sur la Grande Allée est bien reçue par des commerçants comme Fabio Monti, copropriétaire de L’Atelier.

« C’est une excellente nouvelle ! » s’est-il réjoui.