/entertainment/tv
Navigation

Traitements de médecine nucléaire pour Dominique Michel

Traitements de médecine nucléaire pour Dominique Michel
Sébastien St-Jean / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Dominique Michel a bel et bien renoncé à effectuer d’autres apparitions télé. Ayant reçu des traitements de médecine nucléaire au cours des dernières semaines, la grande dame préfère se retirer et prioriser sa santé. 

«J’ai 87 ans. À un moment donné, il faut arrêter. Pour moi, c’est le temps», confie Dominique Michel au Journal, moins de 24 heures après la diffusion d’une émission des Enfants de la télé dans laquelle elle annonçait qu’elle prenait sa retraite des plateaux de télévision. 

Depuis cet enregistrement, survenu le 21 septembre dernier, l’actrice bien-aimée a suivi des traitements de médecine nucléaire à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal pour vérifier comment ses organes fonctionnaient. 

«C’est très dur à supporter, indique la survivante d’un cancer du côlon. C’est comme recevoir des chocs électriques. Tu restes la main un peu molle, mais après, la circulation reprend.» 

L’an dernier, la comédienne s’est fait poser un stimulateur cardiaque (pacemaker) après avoir souffert deux «petits» accidents vasculaires cérébraux (AVC) . 

Sans regret

Dominique Michel a ralenti le rythme au cours des dernières années. Elle a notamment arrêté de conduire, une décision qu’elle a prise elle-même, sans y avoir été forcée. «Quand on est plus vieux, on est moins attentif. On est plus distrait. Comme ils disent: "Don’t push your luck." ("Ne force pas ta chance.") J’ai arrêté de travailler parce que je n’ai plus rien à dire. Je suis à la maison, je regarde la télévision, je lis, je cuisine, je reçois mes amis... mais pas toutes les semaines!» lance-t-elle en riant. 

Dominique Michel prend davantage soin d’elle ces jours-ci. «Je n’ai jamais fumé, je n’ai jamais bu, je n’ai jamais pris de dope. Pas parce que je suis une bonne personne, mais parce que ça ne m’intéressait pas du tout, du tout, du tout. J’ai travaillé beaucoup dans ma vie. Mes choses ont bien fonctionné. J’ai été très heureuse. Mais j’arrête. Il n’y a pas de drame. Il n’y a pas de regrets.» 

Enregistrement émouvant 

La reine incontestée des Bye Bye a été émue de retrouver Rémy Girard et ses autres partenaires de jeu du Déclin de l’empire américain et des Invasions barbares aux Enfants de la télé. Avec Moi et l’autre, ces expériences figurent parmi ses plus beaux souvenirs en carrière, souligne-t-elle. 

«C’est comme une famille. C’est mes frères. C’est toujours un grand plaisir d’être avec eux.»