/entertainment/music
Navigation

Une chanson qui a aidé les fans

Dans la cuisine de France D'Amour
Photo Ben Pelosse France d’Amour, Interprète

Coup d'oeil sur cet article

Il y a 25 ans, France D’Amour lançait une chanson qui allait à jamais transformer sa carrière, mais aussi nombre de ses fans : la ballade Mon frère, chronique d’une relation incestueuse.

« Encore aujourd’hui, après chaque spectacle, au moins une personne vient me dire que c’est son histoire », confie la chanteuse, au cours d’une entrevue qui sera publiée samedi en une du cahier Weekend.

Non, France D’Amour n’a pas elle-même été victime d’inceste. N’empêche, elle se souvient avoir été « bouche bée » en lisant les paroles écrites par Lynda Lemay.

« La manière dont elle a réussi à rendre la laideur poétique, à mettre du beau dans du laid... Je savais que beaucoup de gens vivaient ce genre d’atrocité, mais c’est en la chantant que j’ai réalisé qu’il y en avait encore plus que je ne l’avais imaginé », explique-t-elle.

Réactions

Les témoignages n’ont en effet pas tardé à venir. Et ils n’ont jamais arrêté non plus. Il y a quelques jours, c’est au cours d’une balade dans un parc qu’elle a été approchée par une fan lui expliquant que cette chanson l’avait aidée à traverser une situation semblable.

« Des histoires comme ça, j’en ai des tonnes. Ça me prouve que Mon frère a été un vecteur de communication qui a aidé des jeunes à se sortir de situations traumatisantes. Et peut-être que, au fond, c’est une des raisons pour lesquelles je fais de la musique : pour accompagner les gens dans ce qu’ils vivent, que ce soit positif ou négatif », confie France D’Amour.


► Le nouvel album de France D’Amour, D’Amour et Rock’n’roll, sera en vente à compter de vendredi prochain.