/opinion/columnists
Navigation

Dorion et Trump, même combat?

Coup d'oeil sur cet article

Je vous offre une immersion dans mon processus de sélection d’un sujet pour une chronique dans Le Journal.

Dans ma tête...

Alors, dois-je parler du fait que Catherine Dorion a dû rebrousser chemin à son arrivée au Salon Bleu hier, car elle portait un coton ouaté pour représenter ses électeurs dans la maison du peuple ?

Après tout, il y a le gouvernement Legault qui vit ses pires moments. Une semaine totalement atroce qui pourrait être annonciatrice de la fin de la lune de miel. Je me demande même s’ils ne réussiront pas à échapper la partielle de Jean-Talon...

Bien sûr, il y a aussi la mise à jour économique présentée par le ministre des Finances. Annonçant le dépouillement de l’arbre de Noël avant le temps, Éric Girard a fait la démonstration que les surplus iraient aux familles et non pas aux syndicats.

Ces nouvelles sont assurément plus pertinentes que le sempiternel débat sur la garde-robe de la députée rebelle. N’empêche, je ne peux m’arrêter de penser à la déclaration de Catherine Dorion cette semaine, dans le cadre du psychodrame entourant son costume d’Halloween et des attaques des libéraux : « ... le fait qu’on s’insurge et qu’on dise que ça, c’est manqué de respect, quand on est dans le parti qui a crissé le Québec à terre et à genou... moi j’aimerais qu’on puisse parler de ça dans les médias »

Dorion-Trump

Ben justement. Quand je regarde ça, je me dis que Catherine Dorion et Donald Trump, c’est exactement le même combat. Trump se plaint que les médias ignorent son bilan, alors que c’est lui-même qui crée les diversions. Madame Dorion voudrait parler de corruption, de pauvreté, de capitalisme sauvage... mais elle attire toujours les projecteurs pour les mauvaises raisons.

Je voudrais bien parler d’autre chose. Mais quand Catherine se complaît dans la marge, elle me tord un bras.