/finance/business
Navigation

La famille Dallaire n’a plus de racines dans Cominar

Après 20 ans à la haute direction de Cominar, Michel Dallaire a démissionné de son poste de président du conseil en février 2018 pour se consacrer exclusivement aux projets de Groupe Dallaire. Le fonds de placement immobilier Cominar a été créé par le père de Michel Dallaire, Jules, dans les années 1960.
Photo d'archives, Jean-Francois Desgagnés Après 20 ans à la haute direction de Cominar, Michel Dallaire a démissionné de son poste de président du conseil en février 2018 pour se consacrer exclusivement aux projets de Groupe Dallaire. Le fonds de placement immobilier Cominar a été créé par le père de Michel Dallaire, Jules, dans les années 1960.

Coup d'oeil sur cet article

La famille Dallaire n’occupe maintenant plus de siège dans la haute direction de Cominar, un fonds de placement immobilier qui avait été créé par le paternel Jules Dallaire en 1998 dans la région de Québec. 

Au cours des derniers jours, Alain Dallaire, fils du fondateur, a été «appelé à quitter ses fonctions de dirigeant en date du 8 novembre». M. Dallaire occupait le poste de vice-président exécutif et chef de l'exploitation. Il ne siégeait plus au conseil d’administration depuis 2018. 

Pour se rafraîchir la mémoire, en janvier 2018, Michel Dallaire, président du Groupe Dallaire, avait aussi accepté de céder son poste de président et chef de la direction chez Cominar à la demande du conseil d’administration. Ce rôle revient aujourd’hui à Sylvain Cossette. 

«Présentement, il n’y a plus de membres de la famille Dallaire dans l’organisation», confirme M. Cossette. «Alain est l’un de mes plus proches amis. Cela faisait quelques mois qu’on se parlait de cela. On savait qu’il y avait une fin à l’horizon. C’est une décision d’affaires. Ce n’était pas sans émotion. Il a toujours travaillé pour Cominar», poursuit-il. 

Cette restructuration au sein de la direction s’inscrit alors que le Fonds cherche à redresser ses activités et à réduire son niveau d'endettement. 

Depuis janvier, Cominar, qui prévoit débourser environ 4,8 millions $ en indemnités de départ en 2019, a remercié plus de 70 travailleurs, dont plusieurs cadres et membres de la haute direction. 

Déménagement du siège social? 

Même si le siège social de l’entreprise est toujours dans le Complexe Jules-Dallaire, à Québec, la majorité des nouveaux membres de la direction travaillent et demeurent à Montréal, selon nos informations. 

Malgré cette situation, le chef de la direction chez Cominar assure qu’il n’est pas question de déménager le siège social dans la métropole. 

«C’est vrai que la prédominance de l’équipe est à Montréal, mais on veut garder une présence dans les deux villes», répond M. Cossette. 

Vendredi, Cominar a dévoilé les résultats financiers pour son troisième trimestre. Le Fonds a toujours plusieurs immeubles à vendre, dont la valeur totalise 66,5 millions $. Pour cette année, la direction espère amasser 250 millions $ en cédant des actifs de son portefeuille. 

La direction a également profité de sa tribune, vendredi, pour officialiser la venue de plusieurs nouveaux membres dans la direction, notamment des anciens cadres chez Ivanhoé Cambridge et Oxford Properties. 

Le plus important propriétaire d’immeubles commerciaux au Québec détient aujourd’hui 331 édifices.