/news/provincial
Navigation

La Société d'histoire de Charlesbourg veut sauver une maison bicentenaire

La Société d'histoire de Charlesbourg craint la démolition de la maison bicentenaire Jobin-Bédard.
Photo Taïeb Moalla La Société d'histoire de Charlesbourg craint la démolition de la maison bicentenaire Jobin-Bédard.

Coup d'oeil sur cet article

Craignant la démolition de la maison Jobin-Bédard, la Société d'histoire de Charlesbourg (SHC) réclame que le ministère de la Culture protège cette résidence bicentenaire en la classant comme bien patrimonial.  

Construite entre 1770 et 1826 et située sur la rue du Maine, à Charlesbourg, cette résidence ancestrale possède une valeur patrimoniale «supérieure», selon l'inventaire de la Ville de Québec.   

«C'est une résidence connue pour son ancienneté, son architecture et [pour le] fait qu'elle est liée à l'histoire de trois familles bien présentes à Charlesbourg: les Jobin, les Bédard et les Villeneuve», a indiqué le président de la SHC, Marc-André Bluteau.   

Propriétaire depuis peu de cette maison, la compagnie Construction CRD compte la démolir et réaliser un projet immobilier de trois jumelés sur le terrain.   

La Ville a confirmé jeudi que la Commission d'urbanisme a délivré un permis de démolition, le 4 octobre dernier. Les experts ont conclu que la résidence se trouve dans un état de «dégradation avancée» (champignons, moisissures dangereuses et infiltrations d'eau importantes...) et qu'il aurait été «déraisonnable d'obliger le propriétaire à faire une restauration qui aurait été très coûteuse».   

Le ministère de la Culture a réagi jeudi soir en indiquant qu'il «a été informé de l'émission du permis de démolition uniquement après que la Ville de Québec l'ait autorisé. Le ministère évalue présentement le dossier et les suites qu'il entend lui donner».