/opinion/columnists
Navigation

30 ans déjà

Coup d'oeil sur cet article

On commémore aujourd’hui les 30 ans de la chute du mur de Berlin. Dans l’histoire du siècle dernier, elle symbolise le début de la fin du communisme.

On a tendance à l’oublier aujourd’hui, mais ce dernier en représente une page absolument sombre. Lorsqu’on accepte de reconnaître ses crimes, et ce n’est pas toujours le cas, on ne cesse de lui trouver des circonstances atténuantes. Le communisme a beau s’être imposé partout comme un système totalitaire, concentrationnaire et meurtrier, on l’excuse au nom de la grandeur des idéaux qu’il était censé défendre.

Communisme

Qu’importe la souffrance des Russes qui ont subi dès 1917 sa logique répressive, qu’importe la grande famine organisée en Ukraine qui fit plusieurs millions de morts, qu’importe la soumission des peuples d’Europe de l’Est ! On pourrait ajouter bien d’autres exemples – pensons seulement aux horreurs de la Chine maoïste. On trouve toujours un nostalgique pour nous dire que l’idéal splendide du communisme ne saurait être entaché par les crimes commis en son nom.

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

Il y aurait pourtant un vrai travail de mémoire à faire et quelques leçons à retenir. J’en évoque deux.

La première : c’est que ceux qui croient promouvoir le modèle de la société parfaite ont tout pour devenir d’authentiques fanatiques. Ils ne croient pas que leurs adversaires ont un désaccord légitime avec eux. Ils les traitent comme des ennemis de l’humanité, qu’ils sont en droit de liquider, symboliquement, au mieux, comme on le fait en démocratie aujourd’hui, ou physiquement, au pire, comme c’est le cas dans les régimes policiers.

Résistance

La deuxième : c’est en s’enracinant dans leur identité et leurs traditions les plus profondes que les peuples d’Europe de l’Est sont parvenus à résister au communisme. L’exemple de la Pologne, comme celui des pays baltes, est absolument émouvant, de ce point de vue. Il se pourrait que ces deux leçons nous parlent encore aujourd’hui.