/travel/usa
Navigation

Dormir dans l’histoire

Coup d'oeil sur cet article

Fondé en 1989, Historic Hotels of America est le programme officiel du Trust for Historic Preservation. Comme son nom l’indique, cet organisme vise à préserver des lieux d’histoire. Ces établissements doivent être âgés d’au moins 50 ans, avoir été désignés comme monuments historiques nationaux ou être inscrits (ou en voie de l’être) au Registre national des lieux historiques. Les États-Unis comptent plus de 300 hôtels historiques dans 46 États. La belle région du Maine en compte trois. Les voici :

The Colony Hotel

The Colony surplombe le bord de mer.
Photo Historic hotels of America
The Colony surplombe le bord de mer.

Situé sur un promontoire rocheux surplombant l’océan Atlantique et la rivière Kennebunk, au cœur de magnifiques jardins, The Colony (1914) est un grand bâtiment en bois blanc de 100 mètres, surmonté d’une coupole et de la girouette d’un grand navire. Il a été construit en lieu et place de l’ancien Ocean Bluff (1873), dont la silhouette servait, à l’époque, de point de repère pour les navires et qui a malheureusement été incendié en 1898. Entreprise familiale depuis 1948, il se trouve à distance de marche du Dock Square et demeure toujours visible depuis la terre et la mer. Devenu le premier hôtel écologiquement responsable du Maine en 1994, il est classé parmi les meilleurs centres de villégiature écologiques du littoral.

* Les chiens sont acceptés.

Portland Regency Hotel & Spa

Le Portland Regency Hotel était à l’époque de sa construction le Manège militaire de l’État du Maine.
Photo courtoisie, Lise Giguère
Le Portland Regency Hotel était à l’époque de sa construction le Manège militaire de l’État du Maine.

Dans le quartier du Vieux-Port, cet hôtel n’est autre que l’ancien Manège militaire de l’État du Maine. Ce bâtiment de style néo-classique du XIXe siècle a été construit pour la garde nationale du Maine en 1895 au coût de 20 000 $. À l’époque, on le considérait comme l’un des manèges militaires les plus raffinés et les mieux équipés de la Nouvelle-Angleterre.

Le Portland Head Light guide les 
navires depuis 1791.
Photo courtoisie, Lise Giguère
Le Portland Head Light guide les navires depuis 1791.

Abandonné en 1941, lorsque les troupes de la Garde nationale du Maine sont passées sous le contrôle du gouvernement fédéral, il servit d’hébergement pour des soldats, des marins et des marines temporairement bloqués à Portland. En 1984, lors de la restauration du Vieux-Port, ce bâtiment fut acheté pour devenir le Portland Regency Hotel ! L’extérieur est resté intact, à l’exception des lucarnes des étages supérieurs. La plupart des éléments architecturaux d’origine créent désormais des caractéristiques uniques dans les chambres.

* Les chiens sont acceptés.

The Westin Portland Harborview

Le Westin Portland Harborview.
Photo Historic hotels of America
Le Westin Portland Harborview.

Ouvert en grande pompe en 1927 sous le nom d’Eastland Park Hotel, il était alors le plus grand de la Nouvelle-Angleterre. Cet hôtel a accueilli de nombreuses célébrités, dont Charles Lindbergh après son vol sans escale à travers l’océan Atlantique. En 1946, il a fait la manchette lorsqu’Eleanor Roosevelt s’est vu refuser l’accès à son chien. Offrant une vue splendide sur la baie de Casco, il devenait en 2010 le Westin Portland Harborview.

Le district du Vieux-Port de Portland avec ses bâtiments de briques restaurés et transformés en cafés ou restaurants.
Photo VisitMaine
Le district du Vieux-Port de Portland avec ses bâtiments de briques restaurés et transformés en cafés ou restaurants.

* Les petits chiens sont maintenant acceptés.