/finance
Navigation

Une maison de 7 M$ à Westmount

Coup d'oeil sur cet article

Dans cette chronique hebdomadaire, nous nous proposons de scruter la valse des millions qui entoure les transactions d’initiés, les ventes immobilières, les achats de biens de luxe ou autres faillites retentissantes des gens riches ou célèbres.

Une fiducie administrée par un libéral vend à Westmount

Photo courtoisie, MartinRouleau.com

Une fiducie a mis à vendre une « majestueuse propriété de 10 572 pieds carrés » à Westmount pour 6,99 millions $. « Conçu par le célèbre architecte Phillip Hazan, ce superbe projet de concept et de design met en valeur des espaces de vie à grande échelle et de magnifiques vues à couper le souffle », décrit le courtier Martin Rouleau, d’Engel & Völkers. Le fiduciaire de Fiducie Triple A, qui vend la propriété, est Francesco Cavaleri, selon un document datant d’il y a cinq ans. Cavaleri, un notaire, a brigué sans succès l’investiture libérale dans Saint-Léonard en vue de la dernière élection fédérale. Les bénéficiaires de la fiducie ne sont pas connus.

Un promoteur immobilier achète pour 15,5 M$

Le patron de la firme immobilière Brivia, Kheng Ly, a fait l’acquisition d’un ensemble de maisons victoriennes à Montréal pour 15,5 millions $. Le vendeur est une entreprise représentée par Jeremy Kornbluth, un associé de Brandon Shiller dans divers projets immobiliers à Montréal. Brandon Shiller est le fils du magnat de l’immobilier Stephen Shiller. « Ce site témoigne de l’ancienneté du secteur et de son passé comme quartier résidentiel de maisons victoriennes en rangée à la fin du XIXe et au début du XXe siècle », écrivait un rapport de la Ville de Montréal en 2012. À la fin 2018, une demande de dérogation mineure a été accueillie favorablement par le comité consultatif d’urbanisme de Montréal en vue d’ajouter une « surhauteur de 59 mètres » à l’ensemble.

Le patron de Facebook dans un club sélect d’investisseurs

Photo AFP

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, fait partie du club sélect des acheteurs d’immobilier aux États-Unis qui ont payé plus de 100 millions $ pour leur propriété. Le Wall Street Journal rapportait récemment que seulement 20 maisons se sont vendues à ce prix depuis 2007. Le quart des acheteurs a fait fortune dans la technologie. Zuckerberg a payé environ 130 millions $ US en 2014 pour 700 acres donnant sur la mer à Hawaï, où il aurait depuis construit une maison.

Un penthouse de 4,95 M$ à vendre à Laval

Photo courtoisie, Centris.id-3.net

Un penthouse décrit comme « le joyau d’un des projets les plus luxueux donnant sur l’eau du Grand Montréal » vient d’être mis sur le marché pour 4,49 millions $ à Laval. « Ce chef-d’œuvre sur deux étages, fait entièrement sur mesure, s’adresse à un propriétaire exigeant qui chérit l’intimité, le luxe et la qualité », selon les courtiers Antonios Bekeridis et Parissa Gouharian. La propriété appartient actuellement au dirigeant d’une firme de pizzas surgelées de l’est de Montréal.