/opinion/columnists
Navigation

Greiss et Lehner réunis dans l’excellence

Greiss et Lehner réunis dans l’excellence
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les détenteurs du trophée Jennings, Thomas Greiss et Robin Lehner, évoluent pour différentes équipes cette saison, mais ils sont réunis dans l’excellence, occupant les deux premiers rangs de notre classement hebdomadaire.

D’ailleurs, il est temps de reconnaître les mérites de Greiss. Sans tambour ni trompette, le gardien allemand fait son boulot, semaine après semaine chez les Islanders de New York. Il est dans une séquence de six victoires et trône au sommet de notre top 30 pour une première fois en carrière.

L’an dernier, il a été pratiquement aussi bon que son partenaire Lehner, finaliste au trophée Vézina et gagnant du trophée Bill Masterton. Malheureusement, le brio de Greiss est passé quelque peu sous le radar pour deux raisons.

D’abord, l’histoire personnelle de Lehner attirait toute l’attention, et avec raison, car il s’agissait d’une véritable renaissance sur le plan hockey, mais surtout, sur le plan humain. Lehner revenait de très loin. Un peu plus et il commettait l’irréparable, le suicide.

Ensuite, en séries éliminatoires, l’entraîneur des Islanders, Barry Trotz, a cessé le système de l’alternance et donné le filet à Lehner. Le Suédois a balayé les Penguins de Pittsburgh avant de subir le même sort face aux surprenants Hurricanes de la Caroline.

On connaît la suite. Joueur autonome, Lehner a choisi les Blackhawks de Chicago et Greiss se retrouve à nouveau dans un système d’alternance, cette fois avec Semyon Varlamov, mais vous savez quoi ? Greiss semble encore meilleur que l’an dernier et ce n’est pas juste le système de Trotz. Il est réellement solide. Samedi, face aux Panthers, il a réussi quelques prodiges dignes d’un grand maître et il a eu le meilleur sur le gagnant du trophée Vézina, Sergei Bobrovsky, dans une victoire de 2-1.

Pendant ce temps à Chicago, Lehner demeure parmi l’élite de la LNH et siège au deuxième rang de notre palmarès.

Dimanche, il a subi un deuxième barrage de plus de 50 tirs en deux semaines et là, il s’en est tiré avec la victoire malgré quatre buts alloués. On lui accorde l’absolution totale puisqu’il a reçu 57 tirs.

Pas d’inquiétude pour Hart

Ne vous inquiétez pas pour le jeune gardien des Flyers de Philadelphie Carter Hart, qui a connu une mauvaise séquence de quatre matchs à la fin d’octobre. Bien appuyé par le vétéran Brian Elliott, il n’a pas à subir toute la pression et il vient de signer quatre victoires d’affilée. Dimanche, il a été sublime dans une victoire de 3-2 en tirs de barrage contre les Bruins de Boston, stoppant aisément Charlie Coyle, Brad Marchand et David Pastrnak dans la fusillade.

De toute beauté !

Plus tôt en troisième période, Hart avait aussi frustré Pastrnak sur un tir de pénalité à 2-2 avec un arrêt de toute beauté que tous les jeunes gardiens de but devraient visionner. Le gardien des Flyers a admirablement répondu aux quatre propositions du meilleur marqueur de la LNH, soit un changement de vitesse, une feinte de tir, une feinte au revers, puis un contournement sur le côté long. Hart est demeuré en plein contrôle pendant la séquence, fermant une à une toutes les issues avec de petits gestes subtils. Magistral !

Lundqvist et le grand air

Le vénérable gardien des Rangers de New York, Henrik Lundqvist, n’est qu’à une victoire près de rejoindre Curtis Joseph (454 victoires) au 5e rang de tous les temps. Visiblement, le roi suédois n’a pas vécu la même enfance que bien des Québécois, surtout les « baby boomers ». Après avoir savouré la pratique des

Rangers sur une patinoire extérieure, samedi à Central Park, il a dit : « On a tous patiné au moins une ou deux fois à l’extérieur dans notre jeunesse ». Euh... une ou deux fois seulement ???

RANG PRÉNOM NOM ÉQUIPE POINTS
1 Thomas Greiss NYI 10304
2 Robin Lehner CHI 10287
3 Connor Hellebuyck WPG 10279
4 Anders Nilsson OTT 10225
5 Tuukka Rask BOS 10203
6 Darcy Kuemper ARI 10176
7 Ben Bishop DAL 10164
8 Mikko Koskinen EDM 10153
9 Jordan Binnington STL 10136
10 Marc-Andre Fleury VEG 10131
11 Mike Smith EDM 10130
12 Semyon Varlamov NYI 10099
13 Carter Hutton BUF 10090
14 David Rittich CGY 10090
15 Henrik Lundqvist NYR 10083
16 John Gibson ANA 10074
17 Frederik Andersen TOR 10070
18 Jacob Markstrom VAN 10065
19 Carey Price MTL 10061
20 Philipp Grubauer COL 10056
21 Jaroslav Halak BOS 10052
22 Linus Ullmark BUF 10047
23 Matt Murray PIT 10037
24 Pekka Rinne NSH 9978
25 Brian Elliott PHI 9948
26 Corey Crawford CHI 9923
27 Andrei Vasilevskiy TBL 9919
28 Petr Mrazek CAR 9880
29 Braden Holtby WSH 9879
30 Alex Stalock MIN 9858
 
Note sur le classement
 
Le classement informatisé des gardiens de but présenté par Le Journal utilise la même formule que celle préconisée par le magazine Goalies’World entre 1996 et 2011. Le nombre de matchs joués, le nombre de tirs, la moyenne d’efficacité, la moyenne de buts alloués, les victoires et les jeux blancs font partie de l’équation, chaque statistique ayant un poids différent. Ce classement peut être comparé à celui des marqueurs. Plus la saison avance, plus le classement se stabilise.