/news/green
Navigation

[PHOTOS] L’hiver va être long pour les résidents de Québec

Coup d'oeil sur cet article

La première tempête de neige a été vécue difficilement par les citoyens de Québec, qui y goûtent encore ce matin.   

• À lire aussi: Tempête de neige: plusieurs records seront battus cette semaine  

À part les nombreux ralentissements sur le réseau routier, en particulier sur l’autoroute Robert-Bourassa (direction sud), les scènes d’automobilistes prisonniers de bancs de neige étaient fréquentes notamment dans le quartier Saint-Sacrement, où l’on tentait malgré tout de vaquer à ses occupations habituelles.  

«C’est glissant! Ça fait 20 ans que je n’ai pas fait ça. C’est juste un trip pour cet hiver. C’est ma première journée. Ça commence raide pas mal. Je n’ai pas arrêté depuis 2 heures du matin.» – Sébastien Doyle, déneigeur
Photo Diane Tremblay
«C’est glissant! Ça fait 20 ans que je n’ai pas fait ça. C’est juste un trip pour cet hiver. C’est ma première journée. Ça commence raide pas mal. Je n’ai pas arrêté depuis 2 heures du matin.» – Sébastien Doyle, déneigeur

  

«Ce n’est pas facile. Je suis parti de Beauport pour me rendre en haut de la côte Saint-Sacrement. Ça m’a pris 30 minutes de plus qu’à l’habitude. En général, le comportement des automobilistes n’est pas si pire. Il y en a qui sont moins patients que d’autres. Il y en a qui n’ont pas compris que l’hiver était commencé.» – Robert Garon, automobiliste
Photo Diane Tremblay
«Ce n’est pas facile. Je suis parti de Beauport pour me rendre en haut de la côte Saint-Sacrement. Ça m’a pris 30 minutes de plus qu’à l’habitude. En général, le comportement des automobilistes n’est pas si pire. Il y en a qui sont moins patients que d’autres. Il y en a qui n’ont pas compris que l’hiver était commencé.» – Robert Garon, automobiliste

  

«L’état des routes est mauvais. C’est très très glissant, même avec un dix roues en plus. Ça pourrait être mieux entretenu. Beaucoup mieux. Je suis resté pris à une place. Ça commence pas mal raide. Avec les livraisons, ce n’est pas facile. J’ai commencé à 3h30 du matin.» – Michel Tourangeau, livreur
Photo Diane Tremblay
«L’état des routes est mauvais. C’est très très glissant, même avec un dix roues en plus. Ça pourrait être mieux entretenu. Beaucoup mieux. Je suis resté pris à une place. Ça commence pas mal raide. Avec les livraisons, ce n’est pas facile. J’ai commencé à 3h30 du matin.» – Michel Tourangeau, livreur

  

«Je suis allé à la Caisse et il n’y avait pas de place pour stationner. J’ai voulu me stationner sur le bord de la rue et je suis resté pris. Je suis allé voir un jeune homme et il m’a aidé. L’autre monsieur aussi. Il y a beaucoup de bon monde encore.» – Raymond Leblanc, citoyen
Photo Diane Tremblay
«Je suis allé à la Caisse et il n’y avait pas de place pour stationner. J’ai voulu me stationner sur le bord de la rue et je suis resté pris. Je suis allé voir un jeune homme et il m’a aidé. L’autre monsieur aussi. Il y a beaucoup de bon monde encore.» – Raymond Leblanc, citoyen

  

«Je suis prête. Ça fait une semaine que j’ai mes bottes d’hiver. Pour une première tempête, je trouve que les trottoirs sont bien déneigés. Ç’a quand même du bon sens.» – Chloé Gagnon-Michaud, piétonne
Photo Diane Tremblay
«Je suis prête. Ça fait une semaine que j’ai mes bottes d’hiver. Pour une première tempête, je trouve que les trottoirs sont bien déneigés. Ç’a quand même du bon sens.» – Chloé Gagnon-Michaud, piétonne