/misc
Navigation

Vincent Carbonneau poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval

Coup d'oeil sur cet article

Comme son coéquipier Francis Bouchard, l’ailier espacé du Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF) n’a pas hésité longtemps avant de trancher. «Ce fut une décision facile, a mentionné Carbonneau. L’école me plaît beaucoup, et j’ai tripé pendant ma visite. J’ai aussi visité Sherbrooke.»  

Carbonneau est le cousin du secondeur Richard Després, qui a évolué à Laval de 2011 à 2014 ainsi qu’à CNDF auparavant. «Depuis que je suis tout petit, je vais à toutes les parties du Rouge et Or, et ma famille détient des billets de saison, a-t-il raconté. J’ai participé au mini Rouge et Or plus jeune, et c’était un rêve de jeunesse d’évoluer à [l’Université] Laval. Même si je ne rentre à l’Université qu’en septembre, je ne voulais pas attendre avant de prendre ma décision.»  

Élu sur l’équipe d’étoiles en 2018, où il a terminé au troisième rang des receveurs avec des gains de 752 verges derrière Kevin Mitale (1058) et Charles Giroux (842), Carbonneau a connu une dernière saison collégiale ardue où il a été ennuyé par une blessure à une hanche qui nécessitera une opération dans les prochaines semaines.  

«J’avais le choix entre me faire opérer et rater ma dernière saison ou jouer avec ma blessure, a-t-il expliqué. J’ai choisi la deuxième option, mais ce n’était pas l’idéal. J’ai raté quatre parties et ce fut une année difficile sur le plan personnel et collectif. Ça va m’avoir forgé le caractère. J’ai tenté de revenir en fin d’année. Le meilleur est à venir.»  

«J’ai parlé au docteur, et il m’a assuré que je serai de retour à 100% après mon opération», de poursuivre l’ailier espacé qui a été limité à 18 réceptions pour 217 verges et un majeur comparativement à 51 réceptions en 2018. «Le botteur du Rouge et Or [David Côté] a subi la même opération et il est revenu en pleine forme. J’aurai suffisamment de temps pour faire ma réadaptation et être prêt pour le camp d’entraînement en août.»  

Des objectifs pour sa première saison? «Je veux apprendre le cahier de jeux et faire ma place, a-t-il indiqué. Je veux m’assurer d’être prêt si l’opportunité se présente afin de bien performer. On l’a vu cette année, des receveurs ont obtenu de grosses opportunités.»  

À Laval, Carbonneau retrouvera les receveurs Vincent Forbes-Mombleau et Antoine Dansereau-Leclerc, avec qui il a évolué avec le Notre-Dame.  

Deux autres joueurs du CNDF poursuivent leur processus de réflexion. S’il penche vers Laval, le porteur de ballon Alex Duff a aussi visité Sherbrooke et Concordia, et sera en visite chez les Gee Gees d’Ottawa dans les prochaines semaines.  

Quant au receveur Alexis Forest, il hésite entre Laval, Montréal et Sherbrooke.