/news/currentevents
Navigation

36 000$ d’amende pour un «guérisseur»

Il est coupable de pratique illégale de la médecine

Jean-François Labrie derrière son avocat Robert Brunet, vendredi, à Sherbrooke.
Photo collaboration spéciale, Alex Drouin Jean-François Labrie derrière son avocat Robert Brunet, vendredi, à Sherbrooke.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Le révérend de l’Estrie qui prétendait pouvoir opérer à mains nues et guérir « par la grâce de Dieu » a écopé d’une amende d’un peu plus de 36 000 $.

Jean-François Labrie, qui avait été déclaré coupable de 9 des 21 chefs d’accusation déposés contre lui pour avoir pratiqué illégalement la médecine, en août dernier, n’a montré aucun remords vendredi au palais de justice de Sherbrooke.

L’homme de 43 ans a en plus fait savoir qu’il voulait continuer ses pratiques.

« Non, je n’ai aucun malaise de quoi que ce soit et je vais continuer dans le futur. J’ai toujours continué malgré le procès et il faudra maintenant éclaircir une zone qui était peut-être grise avec le Collège des médecins », a soutenu Labrie.

Il n’a toutefois pas précisé la façon dont il allait s’y prendre avec les personnes qui allaient le consulter afin de s’assurer qu’il s’agisse d’un procédé spirituel plutôt que médical, comme il le prétend.

Les événements reprochés se sont déroulés de novembre 2011 à septembre 2015, à l’église Inter-Foi de North Hatley. Labrie faisait près de 4000 consultations par année, et chaque personne qui allait le voir laissait de 40 $ à 80 $ sous forme de don.

Une enquêteuse mandatée par le Collège des médecins a recouru à ses services en septembre 2015. Elle avait été informée que ce « guérisseur » pratiquait une médecine similaire à celle des Philippines, qui lui permettait d’opérer à mains nues, sans anesthésie.

Abus de confiance

Vendredi, le juge Érick Vanchestein a parlé « d’abus de confiance » de la part du révérend et « qu’il faut privilégier un facteur dissuasif » dans ce dossier.

Le Collège des médecins, représenté par Me Joanie Poirier, est satisfait de l’amende.

« C’est officiel que le Collège va continuer de pratiquer une certaine surveillance puisque ça fait partie de son rôle de s’assurer que ces personnes restent dans la légalité », a fait savoir la procureure Poirier.

Labrie aura 12 mois pour payer les 29 000 $ qui lui ont été imposés, en plus des frais qui s’élèvent à 7250 $, pour un total de 36 250 $.