/qubradio
Navigation

Hausse du nombre de personnes qui s’injectent des drogues au pays

opioìdes
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle étude sur la consommation de drogues par injection, qui vient d’être publiée dans le American Journal of Public Health, indique que le nombre de personnes qui s’injectent des drogues aurait augmenté de 30% au Canada depuis 2011.  

«L’étude qu’on a faite a l’avantage d’avoir regardé dans chacune des provinces», a expliqué la Dre Julie Bruneau, médecin au Service de médecine des toxicomanies du CHUM, à l’émission Les Effrontées, à QUB radio, vendredi.  

«Ce qu’on remarque notamment, c’est que les hausses les plus importantes sont dans l’Ouest canadien, donc en Colombie-Britannique. Au Québec, il y a une hausse partout», a-t-elle mentionné à l’animatrice Geneviève Pettersen.    

  • ÉCOUTEZ l’entrevue de la Dre Julie Bruneau, sur QUB radio:   

Les chercheurs de l’étude se sont également penchés sur les traitements agonistes contre la dépendance aux opioïdes comme l’héroïne et le fentanyl. Ces médicaments, par exemple la méthadone, empêchent le sevrage et réduisent les états de manque d’opioïdes.  

«On s’améliore. Il y a d’autres endroits au Canada [...] où justement l’accès à ces programmes-là n’est pas très bon, et il y a d’autres endroits où on est malheureusement encore en train de traiter des gens avec des sevrages rapides alors que l’on sait que c’est dangereux», a conclu la Dre Julie Bruneau.  

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions