/finance
Navigation

Les profits continuent de chuter chez Hydro-Québec

Les prix de l’électricité aux États-Unis sont en forte baisse

Bloc Hydro Québec
Photo D'ARCHIVES MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

Hydro-Québec a continué de voir ses profits s’effriter au troisième trimestre de 2019. Le bénéfice net de la société d’État a glissé à 205 millions de dollars, en baisse de 104 M$ (-33%).  

L’an dernier, lors de la même période (troisième trimestre), la société d’État avait rapporté des profits de 309 millions de dollars.    

Hydro-Québec dit avoir pourtant exporté autant que l’an dernier en dehors du Québec, soit l’équivalent de 10,1 térawattheures (TWh).    

Or les prix payés pour l’électricité québécoise ont fortement diminué, soit 3,5 cents le kilowattheure comparativement à 4 cents au même trimestre l’an dernier.  

«Des conditions de marché marquées par de faibles prix, attribuables en partie à des températures moins élevées que l’an dernier», a indiqué le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel.    

En revanche, sur le marché du Québec, la demande d’électricité a été plus forte que prévu dans la majorité des secteurs, a fait valoir le PDG.    

Au deuxième trimestre de 2019, Hydro-Québec avait également vu ses profits baisser de façon importante, à 264 M$, avec des revenus en baisse de 59 M$ en provenance des exportations.    

Hydro-Québec avait également inscrit une charge de 46 M$ pour l’arrêt du projet de ligne à haute tension Northern Pass au trimestre terminé le 30 juin 2019.    

Après neuf mois  

Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre, Hydro-Québec dit avoir inscrit un bénéfice net de 2,243 milliards de dollars, soit 56 M$ de moins que les résultats enregistrés un an plus tôt.   

Et ce, exclusion faite du gain non récurrent de 277 M$ lié à la cession d’une partie de ses parts dans TM4 à l’américaine Dana.    

«À la lumière de ces résultats, nous avons tout lieu de croire que nous atteindrons notre cible de bénéfice net pour l’exercice 2019, fixée à 2,7 milliards de dollars», a fait valoir le chef de la direction financière, Jean-Hugues Lafleur.    

Au cours des neuf premiers mois de 2019, le volume des exportations nettes a dépassé les 25 térawattheures (TWh) à un prix moyen de 4,4 cents le kilowattheure.    

Depuis le début de l’année, Hydro-Québec a consacré 2,5 G$ à des investissements en immobilisations corporelles et en actifs incorporels.    

La construction et le raccordement du complexe hydroélectrique de la Romaine se sont poursuivis.    

Hydro-Québec a également mené à bien le projet à 735 kV de la Chamouchouane−Bout-de-l’Île au deuxième trimestre et a inauguré les installations en juillet dernier.