/weekend
Navigation

«Ce film est un miracle»

Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée dans le film Les plus belles années d’une vie.
Photo AZ FILMS Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée dans le film Les plus belles années d’une vie.

Coup d'oeil sur cet article

Claude Lelouch avait très peur de réaliser une suite de son film culte Un homme et une femme, le chef-d’œuvre qui a lancé sa carrière internationale en 1966. Mais au fond de lui-même, le célèbre cinéaste français avait aussi la profonde conviction que ce film devait être fait.

Cinquante-trois ans après la sortie d’Un homme et une femme, Lelouch a donc renoué avec son duo d’acteurs mythiques, Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant, pour signer une suite intitulée Les plus belles années d’une vie. Ce 49e long métrage du cinéaste de 82 ans met en scène les retrouvailles entre les deux célèbres personnages, plus de cinquante ans après leur histoire d’amour foudroyante.

« Je ne vous mentirai pas : on avait très peur de s’attaquer à un film culte », explique Claude Lelouch lors d’un entretien téléphonique accordé au Journal la semaine dernière.

« Mais en même temps, je crois que c’est le film qu’il fallait faire parce que c’est la première fois dans l’histoire du cinéma qu’un metteur en scène peut retrouver 53 ans plus tard les mêmes personnages et les mêmes acteurs pour continuer la même histoire. Ce film est plus un miracle qu’un projet. Ce film nous a tous dépassés. J’avais l’intime conviction qu’il fallait le faire alors qu’Anouk [Aimée] et Jean-Louis [Trintignant] avaient très peur qu’on fasse le film de trop. »

Lelouch a donc dû travailler fort pour convaincre ses deux acteurs. Surtout dans le cas de Trintignant qui avait déjà annoncé qu’il prenait sa retraite du cinéma.

« Il a fallu que je sois très convaincant pour les convaincre, dit-il. J’ai essayé de leur expliquer que c’était une chance incroyable qu’on soit encore vivants tous les trois. Un homme et une femme est devenu aujourd’hui la référence en termes de film d’amour. Je leur ai dit qu’on avait une mission et même un devoir d’aller au bout de cette histoire. J’ai donc convaincu Jean-Louis et Anouk en leur disant qu’on n’allait pas sortir le film s’il était raté. Je leur ai dit : si on se plante, ce sera un souvenir pour nous. Mais quand ils ont vu le film, ils étaient très enthousiastes et ils ont dit : il faut que la terre entière voie le film. »

Claude Lelouch sur le plateau de tournage de son nouveau film.
Photo AZ FILMS
Claude Lelouch sur le plateau de tournage de son nouveau film.

Vieillir heureux

Pour le titre de son film, Claude Lelouch­­­ s’est inspiré d’une phrase célèbre de Victor Hugo qu’il a souvent citée dans ses œuvres précédentes et qui a, dit-il, rythmé sa vie : « Les plus belles années d’une vie sont celles que l’on n’a pas encore vécues ».

« Je devais avoir une trentaine d’années la première fois que j’ai lu cette phrase et je me suis dit qu’elle était formidable, se souvient Lelouch. J’ai toujours trouvé que cette phrase devrait être un modèle de la façon dont il faut vivre. Si les plus belles années d’une vie sont celles qu’on n’a pas encore vécues, ça veut dire que c’est formidable de vieillir. Et depuis que j’ai lu cette phrase, toutes les années qui ont suivi ont été plus belles que les autres. »

Claude Lelouch ne s’en cache pas : Un homme et une femme a changé sa vie et sa carrière. Le cinéaste français n’avait pas encore 30 ans quand il a tourné ce film qui lui a permis de remporter la Palme d’or du Festival de Cannes et deux Oscars.

« C’est un film qui nous a tous dépassés », admet le réalisateur de L’aventure, c’est l’aventure, Les Uns et les Autres et Tout ça... pour ça.

« Il est évident que l’histoire de ce couple, qui est en fait l’histoire d’une seconde­­­ chance, car ils sont tous les deux veufs au moment de leur rencontre, est un film rempli d’espoir qui a touché la terre entière. Mais je ne pouvais pas savoir en écrivant ce film qu’il allait avoir un tel impact. J’ai été complètement dépassé par le phénomène. Ç’a été comme mon papa et ma maman de cinéma. Et surtout, Un homme et une femme m’a offert une liberté incroyable en me permettant pendant 50 ans de faire les films que j’avais envie de faire. Les plus belles années d’une vie était ma façon à moi de dire merci à ce film. »


► Le film Les plus belles années d’une vie prend l’affiche vendredi.