/entertainment/shows
Navigation

Frontières en mouvements

Première mondiale du nouveau spectacle de Dana Gingras

Frontera
photo Adrian Morillo Frontera est un spectacle multidisciplinaire qui met en vedette 10 danseurs, un imposant système d’éclairage et la formation montréalaise Fly Pan Am.

Coup d'oeil sur cet article

Après 25 ans de création dans l’univers de la danse contemporaine, Dana Gingras continue d’être inspirée. Elle ne manque pas de matière.

« Il se passe énormément de choses. Tout bouge tellement rapidement. Je suis très inspirée et j’ai encore beaucoup de choses à dire », a lancé la chorégraphe.

Elle dévoilera, mercredi, en première mondiale, son nouveau spectacle Frontera au Grand Théâtre de Québec. Une production de sa compagnie Animal of Distinction qui sera ensuite présentée à Montréal, en Australie, à Berlin, à Vancouver et à Ottawa

« Je suis excitée par ce spectacle et j’ai très hâte de le dévoiler », a-t-elle lancé, lors d’un entretien téléphonique.

dix danseurs

Frontera est une performance multidisciplinaire qui tourne autour de la notion de frontière. Il y aura dix danseurs sur les planches et les quatre musiciens de la formation musicale montréalaise Fly Pan Am.

« Frontera aborde et questionne la liberté, les contraintes, la résistance et comment on coopère entre nous. C’est aussi un spectacle qui parle de sortir des zones de confort pour aller vers celles qui sont inconnues », a-t-elle expliqué.

La compagnie United Visual Artist a mis en place un imposant système d’éclairage pour la scénographie et la conception visuelle de Frontera.

« Les faisceaux lumineux sont utilisés pour créer des frontières qui sont continuellement en mouvement et qui se redéfinissent. Ils deviennent aussi des murs, des clôtures et des structures virtuelles imaginaires et réelles », a-t-elle décrit.

Musique en direct

Un monde en mouvement continuel et de nombreux déplacements survenus depuis son enfance ont lancé Dana Gingras sur la piste de Frontera.

« Je suis originaire de l’Ouest canadien et j’ai grandi dans une famille qui a beaucoup déménagé au fil des ans. Nous sommes passés d’une petite communauté rurale pour me retrouver en Amérique du Sud. J’ai passé mon adolescence au Royaume-Uni et je suis revenue au Canada à la fin de mes études secondaires. J’ai l’impression de n’appartenir à nulle part », a lancé, en riant, la chorégraphe installée à Montréal. 

Après avoir travaillé avec le collectif Godspeed You ! Black Emperor pour le spectacle Monumental, Dana Gingras s’est associée à la formation Fly Pan Am pour la trame sonore de Frontera.

Le quatuor « indie » expérimental, qui vient de lancer un opus intitulé C’est ça, a composé 70 minutes de musique originale pour ce spectacle multidisciplinaire.

« Je suis une musicienne frustrée. La musique est une passion, et il est important, pour moi, d’avoir des vrais musiciens sur les planches. Mes chorégraphies sont brutes, physiques et animales. Ça amène un autre niveau d’énergie et ça fait une différence énorme versus de la musique préenregistrée », a fait remarquer la chorégraphe.

  • Frontera est présenté le 20 novembre à 20 h à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec.