/opinion/columnists
Navigation

Il faut protéger les lapins!

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, comme nous l’avons appris cette semaine, Disney+, le nouveau service de Disney créé pour concurrencer Netflix (espérons qu’ils réussiront mieux que Apple TV+), diffusera des avertissements avant certains de ses classiques afin de ne pas traumatiser les petits lapins.

« Ce programme est présenté tel qu’il a été originellement créé. Il peut contenir des représentations culturelles datées. »

L’AN DE GRÂCE 2000

Effectivement, certains classiques de Disney véhiculent des stéréotypes racistes — comme les chats siamois fourbes et hypocrites de La Belle et le clochard, qui foutent le bordel et cassent des objets sur des airs de musique asiatique.

Mais on s’arrête où ?

On met des « avertissements » avant toutes les œuvres d’art écrites, réalisées, peintes, sculptées ou composées avant l’an 2000, année bénie des dieux où les sacro-saints milléniaux, des individus hors norme qui représentent la forme la plus avancée de l’espèce humaine (les homo sapiens sapiens sapiens), sont nés ?

Des avertissements avant les films de James Bond ? Les westerns de John Ford ? Les comédies musicales de Vincente Minelli ? Les films de guerre de Raoul Walsh ? Les films de mafia de Martin Scorsese ? En bas des toiles des grands maîtres ?

« À l’époque, il était tout à fait naturel que des femmes posent nues devant des peintres. »

« À l’époque, les femmes, dans les films, étaient soit des objets de désir, soit des réceptionnistes ou des secrétaires. »

« À l’époque, on ne montrait pas qu’il y avait des homosexuels dans l’armée. »

« À l’époque, les espions baisaient tout ce qui bougeait. »

Pourquoi ne pas mettre des avertissements à l’entrée des musées, tant qu’à faire ? Des cinémathèques ? Des bibliothèques ? Des salles d’archives ?

En fait, à l’entrée de tout établissement destiné à nous montrer comment les gens vivaient avant 2000, an de grâce où Dieu décida, dans sa grande bonté et sa grande magnanimité, d’envoyer sur la Terre les milléniaux, changeant ainsi le cours de l’Histoire et transformant à jamais l’évolution de l’humanité ?

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

 

LES HYPER SENSIBLES

En fait, on devrait mettre ces avertissements partout.

Avant les « vieux » éditoriaux, les « vieilles » émissions de télé, les « vieilles » bédés, les « vieilles » photos de famille, les « vieilles » chansons.

« Vous écoutez C’est si bon, à ICI Musique, avec Claude Saucier. Nous vous faisons maintenant entendre un classique de Doris Day.

« N’oubliez pas, cette chanson a été écrite en 1954, elle est donc en porte-à-faux avec les valeurs actuelles ! À l’époque, un regard insistant n’était pas encore considéré comme une agression sexuelle et un homme pouvait dire à une femme : “Bébé, ne sors pas, il fait froid dehors”, sans recevoir la visite de la police.

« Si vous avez des enfants en bas âge à vos côtés (c’est-à-dire des enfants nés après 2000, donc souffrant du syndrome d’hyper sensibilité chronique), nous vous suggérons de leur boucher immédiatement les oreilles.

« Donc, attention, mesdames et messieurs, vous êtes avertis... Doris Day ! »

Tout ça est d’un ridicule...

DANS 15 ANS

J’imagine les avertissements dans 15 ans...

« Ce film a été tourné en 2019, année bizarre où les gens croyaient que les genres n’existaient pas, que les hommes blancs hétérosexuels étaient responsables de tous les maux de la Terre et que dire à une femme qu’elle est belle était considéré comme un crime majeur... »

On vit une époque formidable.

Thérapie de couple