/entertainment/tv
Navigation

Alerte Amber: alerte aux mouchoirs

Alerte Amber se conclut avec un épisode chargé émotivement

Alerte Amber
Photo courtoisie, Yan Turcotte Jonathan (Vincent Leclerc), Gilbert (Germain Houde) et Valérie (Madeleine Péloquin) attendent des nouvelles des médecins.

Coup d'oeil sur cet article

La finale d’Alerte Amber navigue habilement entre thriller policier et drame familial. Un seul conseil : sortez les mouchoirs.

L’épisode, qui sera diffusé lundi soir à TVA, conclut de manière satisfaisante cette série qui semblait vouloir copier 24 heures chrono en début d’automne. Ne craignez rien, ce texte ne comporte aucun divulgâcheur. Du moins, aucun élément qu’on n’a pas remarqué lundi dans l’aperçu de 15 secondes présenté durant le générique de clôture de l’avant-dernier épisode.

En d’autres termes, la balle tirée par Jimmy Barbeau « les bretelles » (solide Mathieu Baron) a effectivement atteint Logan (Lévi Doré). Est-ce qu’il survivra à cette attaque ? Vous l’apprendrez bien assez tôt.

Quel sort sera réservé à Jimmy Barbeau (Mathieu Baron) ?
Photo courtoisie, Yan Turcotte
Quel sort sera réservé à Jimmy Barbeau (Mathieu Baron) ?

Cette heure ultime apportera également des réponses claires à plusieurs questions soulevées en cours de saison. Valérie (Madeleine Péloquin) gardera-t-elle son bébé ? Quittera-t-elle Daniel (Olivier Gervais-Courchesne) ? Renouera-t-elle avec Jonathan (Vincent Leclerc) ? Vous serez fixés une fois pour toutes après quelques pauses publicitaires. Et les Charbonneau n’auront plus aucun secret pour vous.

La cavale de Logan (Lévi Doré) prend fin de façon dramatique.
Photo courtoisie, Yan Turcotte
La cavale de Logan (Lévi Doré) prend fin de façon dramatique.

Public captif

Alerte Amber a gardé son public captif cet automne. Selon les données confirmées de Numéris, qui incluent les enregistrements, la série rallie en moyenne 1 535 000 téléspectateurs chaque lundi. Ce type de résultat peut parfois être trompeur, notamment quand une nouvelle émission obtient un score à tout casser la première semaine, puis essuie des baisses d’auditoire constantes au cours des mois suivants. Les cotes d’écoute d’Alerte Amber n’ont pas suivi ce schéma, elles sont demeurées stables depuis son entrée en ondes, en septembre.

Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène, y compris les nombreux rebondissements prévus par Julie Hivon. Aussitôt qu’on craignait qu’Alerte Amber devienne prévisible, l’auteure donnait un coup de volant et faisait bifurquer l’intrigue dans une autre direction. Oui, certains éléments étaient difficiles à avaler. On peine encore à comprendre comment Jasmine (Marie-Ève Beauregard) n’a jamais senti – durant toutes ces heures passées en voiture – le climat de haute tension qui régnait entre Logan et Jimmy (Mathieu Baron). Il faudrait aussi nous expliquer qui était responsable des chandelles d’ambiance dans l’immeuble désaffecté où Rico, Toussaint et compagnie aimaient se retrouver. Mais, en fin de compte, ces petits détails n’ont jamais compromis notre intérêt envers le feuilleton.

Acteurs en grande forme

Le jeu des comédiens fait également partie des raisons pour lesquelles nous sommes restés scotchés devant notre écran. Pour plusieurs d’entre eux, ça sent les nominations aux Gémeaux l’an prochain.

Le tandem formé par Elijah Patrice-Baudelot et Lévi Doré était particulièrement impressionnant. Celui composé de Madeleine Péloquin et Vincent Leclerc l’était tout autant. Quant au quatuor constitué de Sophie Prégent, Mylène Saint-Sauveur, Frédéric Pierre et Charles-Alexandre Dubé, on y croyait. Voilà pourquoi on s’en voudrait de passer sous silence la direction d’acteurs du réalisateur Stéphan Beaudoin, qu’on reverra sans doute derrière une caméra très bientôt.